Musidal Union Hollande (MUH) apporte son soutien aux victimes de la lutte anti-troisième mandat en Guinée. Ce collectif de 27 associations basées en Hollande a procédé hier, jeudi 04 février 2021, au lancement d’une vaste opération de distribution d’enveloppes financières aux blessés et aux personnes ayant perdu des proches dans le combat qui visait à empêcher le président Alpha Condé de changer la constitution pour s’octroyer un troisième mandat à la tête du pays. Cette opération va toucher la ville de Conakry et de certaines préfectures de l’intérieur du pays, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Le coup d’envoi de cette opération de soutien financier a eu lieu à Bantounka, dans la commune de Ratoma. Pour cette première journée, c’est une trentaine de personnes qui ont bénéficié de ce geste humanitaire de Musidal Union Hollande. Et, selon Oury Baïlo Diallo, le représentant de MUH en Guinée, c’est près de 50 millions de francs guinéens qui ont été distribués.

« Ce qui nous a motivés à faire ce don, c’est à la suite de ces événements douloureux qu’ont subi les populations guinéennes. Musidal Union Hollande a pensé à ces gens-là en leur apportant son soutien. Et, les personnes bénéficiaires, ce sont des blessés, des proches de victimes. Ce don est la suite d’un projet qui a démarré au mois d’octobre 2020. Cette deuxième phase là va s’étendre jusqu’à l’intérieur du pays. Mais, pour la journée d’aujourd’hui, 30 personnes au total sont concernées pour la zone de Conakry avec un montant avoisinant les 50 millions de francs guinéens », a expliqué Oury Baïlo Diallo.

Présent au lancement de ce geste de solidarité, Elhadj Mohamed Aliou Bah, ancien député uninominal de la commune de Ratoma et membre du bureau exécutif de l’UFDG (le principal parti d’opposition en Guinée), a remercié MUH pour cette compassion. Il a également prié pour le bonheur de ce collectif d’associations.

« Je suis animé d’un sentiment de joie et de satisfaction, parce que cette ONG n’est pas à sa première fois. Elle a déjà fait une première action pour nos malades qui sont hospitalisés depuis le centre Jean Paul II, d’autres centres et voir même dans les quartiers. C’est une ONG qui nous est toujours venue en aide. Je suis satisfait. Je leur dis merci pour la compassion en faveur de nos citoyens et souhaite que leur action pour laquelle ils sont toujours mobilisés se pérennise et que le bénéfice de ces assistances leur parvienne dans ce monde ici-bas et aussi à l’au-delà », a dit l’opposant.

Au nom des bénéficiaires de ce premier geste, Christine Mamy, la veuve de Roger Bamba (un membre de l’UFDG mort en détention à la maison de Conakry), a demandé à MUH de poursuivre cet acte de générosité.

« Nous remercions tous les membres de l’association MUH. Nous sommes très contents de bénéficier de recevoir ces montants. Moi par exemple, j’ai perdu mon mari ; certains sont blessés et d’autres ici ont perdu leurs proches. Je prie Dieu de pardonner à ceux qui nous ont causé du tort et que Dieu rende justice. Nous remercions ces personnes qui nous ont assistés, nous leur demandons de poursuivre ces actes de générosité », a indiqué Christine Mamy.

A noter que l’Association Musidal Union Hollande (MUH) n’est pas à son premier geste. Elle avait assisté les victimes de Kaporo-rails. Au mois d’octobre 2020, l’ONG avait également fait des dons dans certains hôpitaux de Conakry. Pour le présent don, les victimes de l’intérieur du pays seront également bénéficiaires. Il s’agit notamment des villes de Mamou, Dalaba, Pita et Labé. Musidal Union Hollande (MUH) promet également de poursuivre son assistance vers d’autres personnes victimes cette fois-ci de dégâts matériels.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

 

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com