Image d’archives

Les faits se sont déroulés dans la soirée du mercredi, 9 septembre 2020, au niveau du pont reliant les districts de Kolenda et Gbédégbè, dans la sous-préfecture de Doko. A cause de l’inondation de l’ouvrage de franchissement, la victime, qui circulait à moto, a raté la route pour foncer dans la rivière, a appris Guineematin.com à travers un de ses correspondants en Haute Guinée.

Selon nos informations, Moussa Traoré, la victime, revenait du travail avec son frère et un autre orpailleur, aux environs de 19 heures. Ils étaient tous sur une moto, en direction du district de Silabada, dans la sous-préfecture de Doko. A leur arrivée au niveau du pont qui relie les districts de Kolenda et Gbédégbè, ils ont trouvé que l’endroit était tellement inondé qu’il était impossible de voir la route. Ils ont tout de même pris le risque d’essayer de traverser. Malheureusement, au lieu de suivre le bon chemin, ils ont foncé tout droit dans la rivière. Ses deux compagnons ont pu s’en sortir mais Moussa Traoré, lui, ne sachant pas nager, y a laissé la vie.

« C’est mon frère Moussa qui conduisait la moto. Mais, il ne connaissait pas bien la route. Et, comme il faisait nuit, Moussa a raté pont, et on est tous tombés dans l’eau. Puisque nous on sait nager, on s’est débrouillés à sortir de l’eau. Mais lui (Moussa), il était non seulement sous le poids de la moto, mais aussi il ne savait pas nager. Donc, il s’est noyé. Et, avec l’appui des gens qui étaient sur place, on a retrouvé son corps. On l’a enterré la même nuit à Silabada », a expliqué Mamady Traoré, le frère aîné du défunt.

A noter que Moussa Traoré est originaire de Douako, dans la préfecture de Kouroussa. Il était marié et père de deux (2) enfants.

De Mandiana, Mamady Konoma Keïta pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com