L’heure est grave sur l’axe Kindia-Télimélé. Six attaques ont été enregistrées en l’espace de neuf jours sur cette route, où des coupeurs de route règnent en maîtres. Face à cette situation, les chauffeurs menacent de bouder cette ligne si l’Etat ne prend pas des dispositions urgentes pour les sécuriser avec leurs passagers, a appris Guineematin.com à travers son correspondant à Kindia.

C’est une période cauchemardesque que traversent actuellement les chauffeurs de la ligne Kindia-Télimélé. Depuis plusieurs jours, des hommes armés opèrent fréquemment sur cette route, blessant des personnes et emportant de l’argent et des biens. Du 21 au 29 avril 2021, des coupeurs de route ont mené six attaques sur cet axe routier. Préoccupés par cette situation, ces transporteurs interpellent les autorités guinéennes. Et, ils préviennent que si rien n’est fait pour faire face à ce problème, ils vont tout simplement bouder cette route.

Alya Camara, responsable de la ligne Kindia-Télimélé

« On ne sait plus que faire pour faire face aux bandits qui opèrent sur cette route. Ces derniers jours, au moins 6 attaques ont été enregistrées sur ce seul tronçon. Hier même, un de nos amis a été attaqué à Gomba par des malfrats armés lorsqu’il quittait Télimélé pour Kindia. Et au cours de ces attaques, des personnes ont été blessées, des sommes d’argent et des téléphones emportés. Alors, il faut que l’État trouve une solution à ce problème d’insécurité. Sinon nous, notre solution, c’est de laisser la ligne Kindia-Télimélé pour au moins sauver nos âmes », a déclaré Alya Camara, responsable de la ligne Kindia-Télimélé.

Aboubacar Sidiki Kéita, chauffeur

Aboubacar Sidiki Camara est l’un des chauffeurs qui ont été victimes de ces attaques. Il pointe du doigt l’inefficacité des agents de sécurité déployés sur cet axe. « J’ai été victime d’attaque sur cette route il y a juste 4 jours. Après avoir tiré sur les pneus de ma voiture, les assaillants ont tout emporté : nos téléphones et une somme de plus de 3 000 000 de francs appartenant aux passagers. Et ce qui est grave, c’est que les agents postés au niveau des barrages sur ce tronçon ne foutent absolument rien. L’attaque dont j’ai été victime a eu lieu non loin d’un barrage. Il y a eu des coups de feu mais les agents n’ont pas bougé. Ils ne sont pas intervenus. Donc, l’heure est grave », soutient ce transporteur.

Yamoussa Camara, chauffeur

Cet autre chauffeur, victime d’attaque, appelle à l’intervention rapide des autorités guinéennes pour sécuriser les usagers de cette route. « Nous souffrons beaucoup sur la route de Télimélé. Non seulement la route est dans un mauvais état, mais aussi, nous sommes souvent victimes d’attaques perpétrées par des hommes armés. Hier par exemple, il a fallu le courage de l’apprenti chauffeur, qui s’est battu avec les assaillants, pour ne pas qu’ils violent sa nièce. Si l’Etat ne réagit pas rapidement pour faire face à cette situation, nous serons obligés de cesser toute activité sur ce tronçon, parce que nos vies sont en danger. Nous payons les taxes, mais l’Etat est incapable de nous sécuriser avec nos biens », déplore Yamoussa Camara.

De Kindia, Mohamed M’bemba Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin