C’est une journée pleine de désagrément que les populations de la capitale guinéenne ont vécu hier, mardi 15 décembre 2020, journée d’investiture d’Alpha Condé pour un troisième mandat et de manifestation des opposants à une présidence à vie du président-fondateur du RPG.

Partout, les activités ont été complètement paralysées à Conakry, même les marchés qui grouillent habituellement de monde étaient quasiment déserts. C’est le cas du marché Madina où les boutiques et magasins sont restés fermés ; seules quelques rares femmes étalagistes étaient visibles, a constaté un reporter que Guineematin.com a dépêché sur place.

Dans ce marché très prisé de la capitale guinéenne, le commerce était complètement paralysé. Le brouhaha habituel et les bousculades dans les étroits couloirs ont laissé place ce mardi à un silence total. Un silence qui par moment était déchiré par le bruit tympanisant des sirènes qui provenait de l’autoroute Fidel Castro.

De Avaria au marché M’Balia, en passant par Bordo et Madina Boussoura, toutes les boutiques, les banques et les grands magasins sont restés fermés. Même constat au niveau de la route Niger. Seules quelques étalagistes étaient visibles sur place.

« Je suis bien consciente de l’impact de cette journée ; mais, il faut qu’on vienne ici, on n’a pas le choix. Ce n’est pas en restant à la maison parce qu’il y a un président qui sera investi qu’on va manger. Mais, c’est en cherchant qu’on peut gagner quelque chose », a confié une étalagiste en quête de clients.

A noter qu’aucune manifestation (de joie ou de colère) n’a été constatée dans la zone par notre reporter.

Ismaël Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 624 69 33 33

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin