A l’instar des autres pays du monde, les catholiques de Guinée ont célébré l’assomption ce mardi 15 août 2017. A l’église de Nongo, où un reporter de Guineematin.com s’est rendu, ils étaient des milliers de fidèles (hommes, femmes et enfants) à rallier le lieu saint pour la prière. Une occasion pour le fidèle, Jean Luc Millimono, de baptiser ses enfants.

Interrogé par un reporter de Guineematin.com sur les raisons du choix du jour de la fête pour baptiser ses enfants, Jean Luc Millimono estime qu’en tant que père, il est de son devoir de le faire. Pour lui, le catholique se définit à travers un baptême. Donc, d’un point de vue de la foi, c’était un devoir pour lui d’accomplir cette tâche et qu’il est très fier d’avoir réussi à le faire.

Aux dires de monsieur Millimono, cette fête de l’assomption représente énormément de choses dans la vie du chrétien. « Les catholiques se sont accordés, ajoute-t-il, pour dire que la vierge Marie est la mère de Dieu, Jésus Christ ; donc, la mère de tout un chacun. Sa célébration est vraiment quelque chose d’extraordinaire, d’énorme dans la vie conviviale d’un chrétien », a-t-il espéré.

Revenant sur l’homélie fait par le père Rafael, qui a dirigé la prière dans cette église catholique de Nongo, Jean Luc Millimono a souligné que c’est un discours qui rappelle la foi. « Le père Raphaël a fait un long étalage sur le sens de cette fête en nous rappelant que d’habitude nous prions en soulevant les mains vers les cieux mais qu’aujourd’hui, ce sont les personnes qui sont aux cieux que nous prions, c’est-à-dire la vierge Marie et Jésus Christ qui descendent à nous », a-t-il expliqué.

Mamadou Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin