Lansana Sangaré, nouveau procureur de Mafanco

Une cérémonie de passation de service au parquet du Tribunal de Première Instance de Mafanco, s’est tenue ce mardi, 26 novembre 2019. Le procureur sortant, Soriba Manet, a passé le témoin à Lansana Sangaré, nouveau promu à ce poste. C’était en présence de plusieurs personnalités, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Suite au décret D/2019/302/PRG/SGG du président de la République en date du 18 novembre 2019, plusieurs magistrats ont changé de poste à travers le pays. Des juges, procureurs et autres substituts ont connu fortunes diverses à travers les cours et tribunaux.

C’est dans ce cadre que Soriba Manet, jusque là procureur à Mafanco, nommé avocat général à la Cour d’Appel, a passé le témoin à Lansana Sangaré. Le nouvel entrant, Lansana Sangaré, connait une montée en grade après avoir longtemps été substitut du procureur à Kaloum.

La cérémonie a connu la présence des cadres du TPI de Mafanco, des représentants du ministère de la Justice et du Conseil Supérieur de la Magistrature.

Dans son intervention, le nouveau procureur de la République près le Tribunal de Première de Mafanco, Lansana Sangaré, a dit mesurer les défis qui l’attendent. « De grands défis m’attendent au niveau du Tribunal de Première Instance de Mafanco. J’attends vraiment de m’occuper de la sécurité des citoyens, la célérité dans la conduite des dossiers au sein du tribunal et la loyauté, la transparence et l’impartialité que je compte investir dans les tâches qui m’ont été confiées ».

Par ailleurs, monsieur Sangaré a fit savoir que les dossiers pendants au tribunal seront tous traités pour que le Droit triomphe. « Il faut l’avouer qu’il y a beaucoup de dossiers criminels et correctionnels qui ne sont pas encore réglés. Mais, en tant que nouveau procureur du Tribunal de Première Instance de Mafanco, j’entends les régler le plus rapidement possible, afin que le Droit soit respecté ».

En outre, Lansana Sangaré a dévoilé ce qui va être sa priorité à la tête du parquet de Mafanco. « Ma priorité est de veiller aux services de sécurité pour le respect pour la procédure, parce que je constate que les Officiers de Police Judiciaire (OPJ) ne respectent pas les délais de garde-à-vue. Donc, ma lutte sera de veiller sur les OPJ pour qu’ils respectent la procédure de la détention », a-t-il fait savoir.

Léon Kolié pour Guineematin.com

Tél : 661 74 99 64

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin