Saïkou Yaya Diallo, membre de la coordination nationale du FNDC, ne va pas bénéficier d’une remise en liberté qui lui permettrait de comparaître libre à son procès. Le tribunal de première instance de Dixinn a rejeté ce lundi, 12 octobre 2020, la demande introduite dans ce sens par ses avocats la semaine dernière, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Détenu depuis le 12 mai dernier à la maison centrale de Conakry, Saïkou Yaya Diallo devra y rester jusqu’à la fin de son procès, qui le fixera sur son sort. L’activiste de la société civile, opposé à un troisième mandat pour le président Alpha Condé, est poursuivi pour des faits de « menaces, injures, violences et voie de faits » au préjudice d’une citoyenne nommée Aminata Traoré.

 

Après avoir annoncé sa décision de maintenir le prévenu en détention, malgré deux décisions de justice ayant ordonné sa remise en liberté immédiate, le tribunal correctionnel de Dixinn a ouvert les débats dans cette affaire. A la barre, Saïkou Yaya Diallo a plaidé non coupable, rejetant en bloc les faits mis à sa charge. Les débats se poursuivent en ce moment, et nous y reviendrons !

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin