La situation était très tendue ce mercredi 31 mai 2017, au quartier Lambandji, dans la commune de Ratoma. Des jeunes gens, révoltés contre le lynchage d’un des leurs dans la journée d’hier, sont passés à l’offensive en s’en prenant aux conducteurs de mototaxis. De nombreux dégâts sont enregistrés sur le terrain, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui s’est rendu sur les lieux.

C’est hier que les problèmes ont commencé dans le paisible quartier de Lambandji. Des conducteurs de taxis motos lynchent le jeune Adama Oularé, accusé d’avoir voulu retirer la moto d’un des leurs. Peu avant cet acte, un jeune conducteur de taxi moto avait été assassiné dans le même quartier par un inconnu qui avait aussi emporté sa moto. C’était le jeudi 25 mai…

Ce matin donc, les amis d’Adama Oularé, très connu et qui habitait le quartier Kinifi, ont décidé de se faire justice en s’attaquant aux taxis motards. Ces derniers sont pourchassés dans les ruelles du quartier durant toute la matinée. Des motos sont calcinées et des barricades érigées, perturbant sérieusement la circulation.

Selon un des amis de la victime d’hier, monsieur Oularé était tout sauf un malfrat. « Ils l’ont tué à tort. Notre ami venait juste de finir les études. Ce conducteur de taxi moto qui a occasionné tout ça lui devait de l’argent. C’est quand il l’a aperçu qu’il est venu saisir sa moto et la bagarre a commencé. Ce dernier a appelé au secours et ses amis sont venus l’abattre. Voyant la furie des taxis motards, il a voulu fuir. Mais, ils ont eu raison de lui », a expliqué notre interlocuteur qui a requis l’anonymat.

Un autre jeune homme profère des menaces contre les conducteurs de taxi motos : « nous n’allons pas leur pardonner ce qu’ils ont fait à notre ami. Quand on verra un conducteur de taxi moto ici à Lambandji nous allons le tuer », a-t-il lancé.

A quelques pas du carrefour de Lambandji, des motos sont incendiées et le siège des taxis motards mis à sac et calciné. Il a fallu l’intervention musclée des forces de sécurité (Police et Gendarmerie) pour ramener le calme. Plusieurs personnes ont été interpellées dont des adolescents.

Mouctar Barry pour Guineematin.com

Tél.: 621 607 907

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin