Kadiatou Diallo, victime

Un crime odieux a eu lieu dans la nuit du jeudi, 20 mai 2021, à Filima, un secteur situé dans la sous-préfecture de Kouria (Coyah). Des individus non identifiés ont violé et tué une jeune fille de 18 ans, élève en classe de Terminale au lycée Fily de Coyah. Selon les témoignages recueillis par un journaliste de Guineematin.com qui s’est rendu sur place, la victime, Kadiatou Diallo, dormait dans sa chambre, lorsqu’un groupe de jeunes a fait irruption sur les lieux. Ils ont défoncé la porte de la maison et l’ont prise pour l’emmener de force dans un endroit isolé, où ils ont abusé d’elle. Et, ce n’est que le lendemain que la victime a été retrouvée et évacuée à l’hôpital préfectoral de Coyah. Mais c’était trop tard pour la sauver.

Facinet Sylla

Facinet Sylla, un activiste de la société civile membre du bureau de la jeunesse de Kouria, les criminels ont profité de la pluie qui tombait pour agir. « L’acte s’est passé dans la nuit du jeudi au vendredi 21 mai, vers 23 heures. Parce que ce jour, il y a eu une forte pluie accompagnée d’un vent violent. C’est à ce moment-là que les assaillants sont venus dans une voiture, selon les voisins. Ils ont d’abord cadenassé la porte de la maison où dormait la femme de son oncle avec ses enfants, avant de défoncer la porte de la chambre de la fille. Puisque c’est deux annexes d’une pièce chacune qui sont là-bas.

L’une était occupée par ses parents et elle, elle occupait l’autre chambre. Mais il faut le dire que c’est un coin qui est très isolé. Il n’y a pas beaucoup de personnes qui habitent là-bas. Le lendemain matin, la famille a retrouvé une paire de ciseaux entachée de sang dans la chambre de la petite. Et ce n’est qu’à 9 heures que la victime a été retrouvée dans une maison non habitée située non loin de chez elle. Elle n’était pas encore morte, mais elle ne pouvait ni parler ni se déplacer. Elle avait beaucoup saigné et avait des blessures sur tout le corps », a expliqué le jeune homme.

Informé de l’acte, Ousmane Diallo, oncle paternel de la jeune fille, est venue la prendre pour l’emmener à l’hôpital préfectoral de Coyah. « La fille vivait avec ma seconde femme Mafoudia à Kouria depuis près de 3 ans. Hier matin, pendant que j’étais à mon lieu de travail, on m’a appelé pour m’informer que des bandits ont attaqué Kadiatou la nuit et qu’elle n’est pas à la maison. J’ai immédiatement pris une moto pour me rendre là-bas. Quand je suis arrivé, on m’a conduit là où elle a été emmenée par les ravisseurs. Je l’ai trouvée couchée sur un bois dans un état critique. Elle saignait de partout. J’ai informé la gendarmerie, qui est immédiatement venue faire le constat.

La gendarmerie nous a trouvé un véhicule dans lequel nous l’avons transportée à l’hôpital préfectoral de Coyah, entre 9 heures et 10 heures. Quand nous sommes arrivés à Coyah, elle a été admise aux Urgences et elle a commencé à recevoir les premiers soins pendant que nous, on attendait dehors. Quelques temps après, les médecins sont sortis me dire qu’il faut la référer à l’hôpital Donka. Je l’ai laissée sous perfusion pour aller chercher un taxi afin de l’emmener à Conakry. Mais lorsqu’on était prêt à bouger, leur chef est venu me dire de la faire descendre du véhicule, qu’ils vont bien voir sa situation. Quand on l’a fait rentrer, peu de temps après, l’un d’entre eux est venu me dire d’être fort, parce que la fille n’est plus. Ça c’était vers 14 heures », a témoigné l’oncle de la victime.

La famille de Kadiatou Diallo a récupéré le corps de la jeune fille pour l’inhumer le vendredi 21 mai, vers 17 heures, au cimetière de Friguiadi Yéwolé (Coyah). Son oncle annonce qu’il va déposer une plainte ce dimanche 23 mai. « Je vais me rendre à la gendarmerie de Kouria pour porter plainte contre X afin qu’une enquête soit ouverte pour retrouver les auteurs de ce crime », a dit Ousmane Diallo.

Malick Diakité pour Guineematin.com

Tel : 626-66-29-27

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com