SAMSUNG CAMERA PICTURES

Comme annoncé précédemment, la manifestation que l’antenne du FNDC comptait organiser ce mardi, 26 novembre 2019, n’a finalement pas eu lieu. Mais malgré tout, la ville est restée paralysée durant cette journée, selon le constat d’un journaliste de Guineematin.com sur place.

Les activités économiques ont toutes été perturbées ce mardi dans la ville industrielle. En plus des boutiques situées en bordure de route, certains marchés comme celui dénommé « Sahara » sont restés fermés. Des commerçants interrogés par le reporter de Guineematin.com expliquent avoir fermé par peur d’éventuels troubles qui pourraient conduire à des attaques de leurs places. Par contre, l’administration, les écoles et d’autres services ont fonctionné.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

L’antenne sous-préfectorale du FNDC à Kamsar comptait manifester pour la deuxième fois ce mardi pour s’opposer au projet de changement de l’actuelle constitution, qui ouvrirait la voie à un troisième mandat au président Alpha Condé. Mais, cette manifestation a été empêchée par une incompréhension entre les membres de la structure organisatrice.

Alors que le coordinateur de cette antenne avait déjà annoncé que c’est une marche pacifique qui aura lieu, un autre membre de la structure a attendu que les citoyens se mobilisent au stade de Filima pour annoncer un changement de programme. Il a indiqué qu’à la demande des autorités locales, la marche a été annulée au profit d’un meeting.

Cette annoncé a provoqué la colère des citoyens, massivement mobilisés, et qui voulaient plutôt marcher du stade de Filima jusqu’à la devanture du siège de la sous-préfecture. Ils se sont aussitôt dispersés pour rentrer chez eux. Finalement, il n’y a eu ni marche, ni meeting.

De Kamsar, Abdoulaye N’koya Sylla, envoyé spécial de Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin