Madame Diallo Doussou Keïta, officier déléguée à l’Etat civil de Kankan

C’est devenu une coutume en Guinée. A l’approche du mois de Ramadan, la célébration de mariages augmente de façon exponentielle par rapport aux autres périodes de l’année. Et, cette année encore n’a fait exception à cette règle à Kankan. Pas moins de 55 mariages ont été célébrés par les services d’Etat civil de la mairie de cette ville pendant le mois qui a précédé le Ramadan, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

« A un mois du mois saint de Ramadan, c’est-à-dire le mois d’avril, la commune a pu célébrer 55 mariages », souligne madame Diallo Doussou Keïta, officier déléguée à l’Etat civil de Kankan. Et, cette recrudescence des mariages ne vient pas sans quelques difficultés pour les officiers d’Eta civil. « On a rencontré certaines difficultés par rapport aux gens qui viennent accompagner les mariés, ils ne sont pas disciplinés et ils ne respectent personne », déplore cette dame.

C’est pourquoi, l’Etat civil compte prendre un certain nombre de dispositions pour éviter ce genre de problèmes dans le futur. « Finalement, on va instaurer les cartes de faire-part des mariages et nous allons demander aux mariés de donner ces cartes de faire-part aux personnes âgées. Les autres n’ont qu’à les attendre dehors. Prochainement, c’est ça que nous allons faire », annonce madame Diallo Doussou Keïta.

Il faut dire toutefois, que ce ne sont pas tous les mariages qui sont célébrés à la mairie. Certains couples célèbrent leur union dans les quartiers sans passer devant un officier d’Etat civil. A ces derniers, notre interlocutrice adresse une mise en garde : « nous demandons en tous cas aux gens de célébrer leurs mariages à l’Etat civil, sinon ils vont le regretter parce qu’ils en auront besoin. Cela trouvera qu’ils ne sont pas venus à la commune et ils ont voyagé. Or, on ne peut pas célébrer le mariage à l’insu du couple », a-t-elle dit.

A noter que le nombre de mariages célébrés cette année à l’approche du Ramadan est beaucoup moins par rapport à celui de l’an passé. L’année dernière, 70 mariages avaient été célébrés à la mairie à un mois du début du Ramadan, contre 55 cette année pour la même période.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Tél : 00 224 627 24 13 24

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin