Plusieurs jeunes du quartier Banankoroda ont manifesté ce jeudi, 27 septembre 2018 contre l’enclavement de leur localité. Une situation qui provoque régulièrement des inondations dans ce quartier, a constaté Guineematin.com à travers son correspondant local.

A l’avènement de chaque saison pluvieuse, la situation est la même à Banankoroda, l’un des quartiers les plus enclavés de la commune urbaine de Kankan. La localité devient difficilement accessible à cause de la boue et des eaux stagnantes qui envahissent la route menant au quartier et toutes les ruelles de la zone. En plus de cela, des inondations sont régulièrement enregistrées sur place.

Selon les habitants du quartier, cette situation est due à une mauvaise politique d’urbanisation, particulièrement le manque de canaux d’évacuation des eaux de ruissellement. Ces citoyens se sont adressés plusieurs fois aux autorités communales pour demander à ce qu’une solution soit trouvée à ce problème, sans succès.

C’est ainsi que des jeunes du quartier ont décidé de passer par d’autres moyens pour tenter de se faire entendre. Ils ont manifesté dans la rue ce jeudi en érigeant des barricades pour bloquer toutes les routes menant à leur quartier. « Il y a 6 mois de cela, des experts sont venus de Conakry avec certains journalistes pour voir l’état de nos routes.

Ils nous ont fait croire qu’ils vont venir arranger la situation, en mettant des canaux d’évacuation des eaux de ruissellement. Mais jusqu’à présent on n’a rien vu, c’est pourquoi, nous aussi, on a barricadé toutes les routes pour que les autorités viennent voir ce qui prévaut dans notre quartier », explique Mohamed John Kourouma, l’un des manifestants.

Le chef de quartier reconnaît le mauvais état dans lequel se trouve Banakoroda. Sékou Saïbou Kaba dit avoir tout de même d’empêcher les jeunes de battre le pavé, mais en vain. « Nous sommes dans cette situation depuis longtemps, depuis au temps du maire Fodé 4, ils nous ont demandés de recenser nos problèmes, on l’a fait et on a déposé. Au temps de Bakary Kaba, c’était la même chose, ils nous ont dit qu’ils vont même envoyer le projet filet sociaux, on a attendu pendant longtemps, on n’a rien vu.

Avant de barricader les routes, les jeunes sont venus me voir le lundi, je leur ai demandé d’attendre d’abord qu’on puisse informer l’administration afin de voir comment elle va nous aider. Mais, aujourd’hui, le secrétaire général de la commune m’a appelé pour me dire que les enfants ont barricadé les routes, je lui ai dit que je suis parti moi-même les trouver sur le terrain. Je leur ai parlé, mais ils disent que tant qu’ils ne seront pas satisfaits, ils ne vont pas enlever les barricades », a-t-il dit.

A noter que Salamaninda, un autre quartier voisin de Banankoroda, a bénéficié récemment de travaux de réaménagement de ses voiries. Les habitants de Banankoroda se sentent donc ignorés par les autorités alors qu’ils vivent les mêmes problèmes que leurs voisins.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Tel : 00224 627 24 13 24

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin