Décédé le 1er mars dernier à Conakry des suites de COVID-19, l’évêque de Kankan, Mgr Emmanuel Félémou, repose à jamais dans l’enceinte de la Cathédrale Notre Dame des Victoires et de la Paix de Kankan. Il y a été inhumé avant-hier, mardi 9 mars 2021, après un symposium organisé sur les lieux à son honneur, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Kankan.

En dépit de la crise sanitaire liée à la pandémie de COVID-19 et de la maladie à virus Ebola, plusieurs leaders religieux (dont l’archevêque de Conakry, Mgr Vincent Koulibaly) et des fidèles catholiques de Guinée et de la République voisine du Mali, ont pris part aux obsèques de Mgr Emmanuel Félémou. Ils étaient venus lui rendre un dernier hommage et prier pour le repos de l’âme de l’évêque du diocèse de Kankan, brutalement arraché à leur affection. Ce symposium a connu également la présence de certaines autorités locales, dont le gouverneur de la région administrative de Kankan.

Sadou Keïta, gouverneur de Kankan

Sadou Keïta a d’ailleurs pris la parole pour témoigner de ce qu’il retient de Mgr Emmanuel Félémou. « Monseigneur Félémou, sa famille l’a mis au monde ; mais, il appartenait à la nation guinéenne, tant il a aimé ses concitoyens. Il a rendu service à chaque citoyen de Kankan. On avait voulu d’ailleurs proposer au président de la République, si la forte contrainte religieuse ne s’imposait pas, que ce qui se passe ici, se passe au stade pour mobiliser tout Kankan. Parce que c’est un fils digne, c’est un fils qui a été utile pour toute la nation. Il n’a jamais dit qu’il est Guerzé, Kissi, Soussou ou Peulh. Il a juste dit qu’il est guinéen », a dit le gouverneur de Kankan.

A noter qu’après les témoignages des officiels et des membres de la famille de l’évêque, Mgr Emmanuel Félémou a été inhumé à la rentrée de la « salle de messe » de la Cathédrale Notre Dame des Victoires et de la Paix de Kankan.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

 

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com