Plusieurs jeunes ont manifesté dans la matinée de ce samedi, 29 juin 2019, devant le siège de l’Electricité de Guinée (EDG) à Kankan. Ils protestaient contre le vol du carburant devant permettre de fournir la ville en courant, dont se rendent coupables certains agents de la société. Les manifestants ont réclamé la fermeture de l’EDG de Kankan pour amener les autorités à réagir face à cette situation, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

Le jeudi, 27 juin dernier, Lancei Traoré, un agent de l’EDG de Kankan, a été pris avec des bidons de 20 litres contenant du gasoil. Du carburant qu’il aurait volé à la centrale de la société et qui devait permettre de faire tourner les groupes électrogènes qui fournissent le courant à la ville de Kankan. Et, cette situation est intervenue à un moment où la commune urbaine est confrontée à une faible desserte du courant.

Révoltés par cet acte, plusieurs jeunes se sont mobilisés pour aller protester devant installations de l’EDG. Car, selon eux, c’est le vol du carburant destiné à cette centrale électrique qui plonge Kankan dans le noir. « Il y a longtemps, on était venu ici pour alerter les responsables de la centrale par rapport au vol de carburant dans la cour. Maintenant, avant-hier (jeudi), un de nos amis et le directeur communale de la jeunesse, Sidiki Belmando Kaba, qui étaient venus ici, ont mis main sur un voleur de carburant à 15 heures.

Mohamed Lamine Kaba,
Mohamed Lamine Kaba

Son pick-up était rempli de bidons de 20 litres et il était à son 5ème voyage. Actuellement, pourquoi il y a délestage en ville ? C’est parce qu’il y a du vol ici, pourtant le gouvernement fait de son mieux. Donc, c’est pourquoi nous sommes sortis ce matin pour exprimer notre colère vis-à-vis d’EDG. Maintenant, la population de Kankan ne veut plus voir les responsables d’ici. D’ailleurs, ils n’ont qu’à fermer ici jusqu’au lundi, on ne veut même pas de courant jusqu’à ce que les choses soient claires », a déclaré Mohamed Lamine Kaba, un des manifestants.

Daouda Sangaré,
Daouda Sangaré

Sur les lieux, la manifestation a commencé à dégénérer. Des jeunes du quartier Energie se sont opposés à tout rassemblement dans leur quartier. On a failli assister à un affrontement entre manifestants et contre manifestants. Mais, les deux camps ont fini par trouver un terrain d’entente, explique Daouda Sangaré, un des protestataires contre EDG. « Ils nous ont demandé de ne pas jeter des pierres, on a dit qu’on est d’accord. Mais, eux aussi, ils sont dans ce quartier, ils doivent tout faire pour ne pas qu’il y ait vol de carburant à la centrale. Si on n’est là, c’est parce qu’il y a eu vol de carburant », a-t-il dit.

Mamady Kourouma, 3ème vice maire de la commune urbaine de Kankan,
Mamady Kourouma

Il a fallu l’intervention de Mamady Kourouma, 3ème vice maire de la commune urbaine de Kankan, pour que les manifestants acceptent de quitter les lieux. Il leur a fait comprendre que l’agent incriminé se trouve déjà dans les mains de la police. « Pour le vol de carburant, les enquêtes iront jusqu’au bout, le réseau va être démantelé. Quant au présumé voleur, il a été déféré à la police, donc on va suivre le dossier avec la justice », a promis l’élu local.

A noter que beaucoup de jeunes de Kankan peinent à suivre les matchs de la Coupe d’Afrique des Nations de football en cours, en raison du manque de courant. Les quartiers de la ville sont desservis à tour de rôle.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Tél : 00 224 627 24 13 24

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin