Les autorités de Kankan ont autorisé la réouverture temporaire de la nouvelle mine d’or de Kankan Koura. Cette décision fait suite à la manifestation de plusieurs femmes le mardi passé pour dénoncer la fermeture de la mine. Et, juste après cette réouverture, une importante foule a pris d’assaut les lieux à la recherche de l’or, a constaté le correspondant de Guineematin.com à Kankan.

Malgré son accès difficile dû au mauvais état de la route, la mine d’or récemment découverte dans le quartier Kankan Koura repoussait du monde dans la journée du jeudi, 27 septembre 2018.

De nombreuses personnes : hommes, femmes, jeunes, vieux et même des enfants, ont envahi le site de plus de deux hectares situé dans les confins du quartier, à la recherche de l’or.

Certains hommes, munis de leurs machines détectrices d’or, scrutaient le sol tandis que d’autres se servaient de plusieurs sortes d’outils pour creuser la terre. Les femmes, aussi nombreuses et actives que les hommes, se chargent de rassembler la terre susceptible de contenir de l’or dans leurs cuvettes qu’elles vont ensuite drainer à l’aide des calebasses et de l’eau.

Le travail à l’intérieur de cette mine est plus ou moins réglementé par une poignée d’hommes, appelés communément « Tonboloma ». Ils font le gendarme des lieux et gèrent les litiges.

Aux alentours de la mine, se développe un véritable marché. On y trouve un peu de tout. Des acheteurs de métaux précieux, des vendeuses de nourriture et des confectionneurs et vendeurs d’outils de travail pour ne citer que ceux-là.

A noter que la réouverture de cette mine de Kankan Koura ne devrait durer que 5 jours. Le temps pour les exploitants de traiter les dépôts de terre qu’ils avaient déjà assemblés, la veille de sa fermeture.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Tel : 00224 627 24 13 27

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin