Comme dans les autres villes du pays, le 62ème anniversaire de l’accession de la Guinée à l’indépendance a été célébré ce vendredi, 2 octobre 2020, à Kindia. Les autorités administratives et communales se sont rassemblées à la place des martyrs de la ville pour fêter cette date historique, a constaté un reporter de Guineematin.com sur place.

Tout comme en 2019, Kindia n’a pas pu organiser cette année encore les festivités du 2 octobre, marquant l’accession de la Guinée à l’indépendance. Désignée il y a trois ans par le président Alpha Condé pour abriter cette fête nationale, organisée de façon tournante, la ville des agrumes attend toujours impatiemment la concrétisation de cette annonce. Aujourd’hui, elle s’est contentée d’une cérémonie sobre organisée à la place des martyrs, et qui a réuni les autorités locales. Présidé par la gouverneure de la région administrative de Kindia, l’événement a été mis à profit pour prôner la préservation de la paix et de l’unité dans le pays.

Hadja Sarangbè Camara, gouverneure de Kindia

« En ce 2 octobre 2020, nous disons merci à Dieu, merci à nos devanciers. Nous venons de déposer une gerbe de fleurs en leur mémoire, et nous prions pour le repos de leurs âmes. La fête anniversaire que nous célébrons ce vendredi nous rappelle tout ce qui s’est passé. Nous savons tous ce que la Guinée a joué comme rôle pour l’indépendance de toute l’Afrique. Il a fallu que tous les Guinéens s’unissent pour dire Non le 28 septembre pour que l’indépendance nous soit donnée le 2 octobre 1958. Nous devons en être vraiment fiers.

Ce que je peux dire au peuple de Guinée, c’est de continuer cette union, continuer la fraternité, la solidarité comme notre devise nous le recommande. Nos grands-parents ont fait des sacrifices pour qu’il y ait la liberté, la paix et le bonheur en Guinée. Il ne faut pas que nous détruisions cela en créant la division et la haine dans notre pays. Je demande alors à tous les Guinéens de respecter ce que nos devancier nous ont enseignés, comme la paix, l’unité nationale, le travail dans notre pays », a lancé la gouverneure de Kindia, Hadja Sarangbè Camara.

 

A noter que contrairement aux années précédentes, le drapeau national n’a pu être monté à l’occasion de cette fête nationale. Ce qui est dû à la mauvaise organisation de la cérémonie, a-t-on appris sur place.

De Kindia, Mohamed M’Bemba Condé pour Guineematin.com

Tél. : 628518888

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin