Le National Democratic Institut (NDI), en partenariat avec Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et l’USAID, a organisé à Labé, les 23 et 24 janvier 2019, une session de formation de certaines femmes élues conseillères communales dans les 5 préfectures de la Région Administrative, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Cette session de renforcement des capacités des femmes élues offre l’opportunité aux conseillères communales qui ont eu le privilège de prendre part à la rencontre de se doter des outils techniques nécessaires afin qu’elles apportent leur contribution de qualité et une valeur ajoutée réelle au développement local, surtout dans les secteurs sociaux comme l’éducation, la santé, l’eau potable, l’électricité, l’assainissement, l’environnement etc.

« Les communes constituent le cadre privilégié pour la fourniture des services publics de base. C’est la strate idéale de l’administration publique où le peuple est en mesure de participer activement à la vie publique dans un contexte de démocratie locale. Aussi, faut-il impérativement que les besoins réels de la population se reflètent dans le budget primitif des communes et à travers le plan de développement local (PDL) assorti d’un plan annuel d’investissement où sont énoncées les politiques et actions publiques communales dans une démarche inclusives de l’ensemble des groupes sociaux du ressort de la municipalité » a rappelé le directeur résident du National Democratic Institute (NDI), Paul AMEGAKPO lors de la cérémonie d’ouverture de l’atelier qui s’est tenu dans un réceptif hôtelier de la place.

Pour le maire de la commune urbaine de Labé, Mamadou Aliou Laly Diallo, l’honneur est d’autant plus grand pour la nouvelle équipe du conseil communal qui vient d’être installée d’avoir le privilège d’abriter cet important forum de renforcement des capacités des femmes élues locales de la part du NDI dont l’appui accompagnement des collectivités décentralisées en Guinée est non négligeable pour une bonne gouvernance locale dans le pays.

« Les acquis de cette formation contribueront à juste titre à l’amélioration des capacités de gestion institutionnelles de notre commune où les femmes élues de Labé, occupent actuellement une place prépondérante pour faire de notre centre ville une cité républicaine, démocratique, prospère et paisible. Ces femmes élues qui nous représentent à cette importante rencontre sont activement présentes à toutes les instances de prise de décisions, certaines vice-maires du bureau exécutif communal et d’autres sont responsables des commissions techniques. Cela, parmi tant d’autres témoigne notre volonté de collaborer avec la gente féminine pour un développement participatif équitable et durable de notre commune » a rassuré le chef de l’exécutif communal de Labé qui a par la suite informer que « l’équipe communale que j’ai l’honneur de diriger est porteuse de la démarche participative qui a conduit à l’élaboration de 28 plans de développement de quartier (PDQ) qui vont déboucher dans la semaine à venir à la tenue du forum de présentation du plan quinquennal de développement local de la commune pour la période 2019-2023 » a conclu Mamadou Aliou Laly Diallo.

Prenant la parole à son tour, le chargé de volet gouvernance au Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), Abdoul Latif Haïdara a exhorté les conseillères communales de la Région Administrative (RA) de Labé à faire bon usage des outils et connaissances mis à leur disposition.

A noter que cette session de renforcement des capacités des conseillères communales a aidé à améliorer les compétences des participantes en matière de fonctionnement des collectivités locales, à leur rappeler leur rôle dans le processus d’élaboration d’un plan de développement local (PDL), et à leur donner les notions de base pour comprendre la problématique des finances au sein des communes et les moyens légaux de mobilisation et de gestion des ressources communales.

Toute chose qui a réjouit Sadou Keïta, alors gouverneur de la Régional Administrative (RA) de Labé, qui avait à ses côtés, le préfet de la localité, Elhadj Safioulahi Bah.

De Labé, Idrissa Sampiring Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin