Mamadou Barry, Secrétaire Général Adjoint de l’UFDG

De l’Alliance ÉLECTORALE qui a réussi à mobiliser le Peuple de Guinée autour de Cellou Dalein DIALLO pour une ALTERNANCE effective et qui s’est donnée pour SEUL et UNIQUE objectif, la récupération de la victoire VOLÉE du candidat de l’ANAD, on passe à une alliance dite POLITIQUE PÉRENNE !! Comme si en politique, il y a quelque chose de PERIN !!!

De la REVENDICATION et de la RÉCUPÉRATION de la victoire de Cellou Dalein Dans Les urnes, on passe à une lutte pour la RÉCONCILIATION nationale, comme pour accepter le fait accompli de la « victoire » et de l' »installation » de Alpha Condé comme Président de la République.

Une alliance de récupération qui se transforme en une alliance de réconciliation. Nous voilà dans un processus d’ouverture au « fameux » DIALOGUE que Mr. HABA rejetait de toutes ses forces, clamant haut et fort que le seul dialogue qui tienne est celui de rendre au candidat de l’ANAD, son fauteuil présidentiel. Tout ça pour ça !!!!

Je l’ai dit Dans une publication antérieure que dès l’annonce des résultats de la Présidentielle de 2020, l’ANAD cesse d’exister et que ses partis membres et mouvement de Soutien doivent retourner à leur Base pour consultation, ré-mobilisation et définition d’une nouvelle approche de combat. On m’a traité alors de tous les noms d’oiseaux.

Aujourd’hui, Le constat est simple, Les leaders de l’ANAD dont les Assemblées Générales des partis membres ne peuvent tenir Dans une cabine téléphonique, après avoir compris que La bataille électorale est PERDUE, au lieu de retourner à leur « Base » pour la poursuite du combat pour l’alternance qui est la Première vocation de l’alliance, se tourne vers le plus grand parti du pays, pour « vivre » sur le dos de Cellou Dalein, les militants et surtout Les martyrs de l’UFDG.

Mais La logique et La démarche ne sont pas nouvelles dans la stratégie d’approche. Ces leaders de l’ANAD se disent, comme les autres avant eux, le fauteuil de Président, c’est foutu, parlons d’apaisement en espérant un dialogue pour un Gouvernement d’union nationale pour être ministres sur le dos de l’UFDG, une nouvelle Assemblée Nationale pour être Députés sur le dos de l’UFDG, une nouvelle CENI pour être commissaires sur le dos de l’UFDG et une fois leurs objectifs atteints, ils trouvent alors que Cellou Dalein a trop de défaut et vont à la mouvance !!

Voilà l’éternelle histoire et problématique de Gestion des alliances avec l’UFDG. Cela a été le cas avec Aboubacar SYLLA et Mouctar DIALLO aux législatives de 2013 aux détriments des cadres, des jeunes et des femmes de l’UFDG. Ces cadres sont où au jour d’aujourd’hui ???

Pour former le cabinet du cabinet du Chef de File de l’Opposition, le leader de l’UFDG a accepté de bonne foi d’approcher des leaders comme Papa Koly KOUROUMA, Mamadou SYLLA, Makanera et autres Jean Marc TELLIANO, encore et toujours aux détriments des cadres, des jeunes et des femmes de l’UFDG. Ces cadres sont où au jour d’aujourd’hui. Personne ne réussit à vivre en vase clos, mais en Politique aussi, il est important de Bien choisir ses compagnons de Route pour s’assurer une meilleure attente des objectifs.

Les militants de l’UFDG, au nom de tous nos martyrs, sont FATIGUÉS de voir leur parti SERVIR de CHEVAL de bataille pour des pseudos leaders qui ne pensent qu’à leurs ambitions personnelles et qui CRACHENT sur le parti des que Alpha Condé leur fait un appel du pied.

La priorité aujourd’hui n’est ni la signature d’une alliance Politique, ni encore moins le positionnement de certains petits leaders sur le dos de l’UFDG.

La SEULE et UNIQUE priorité de l’UFDG devrait être la libération de nos détenus politiques.

Toute autre action n’est que de la POUDRE AUX YEUX !

Bien à vous.

Mamadou Barry, secrétaire général adjoint de l’UFDG

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin