Colonel Zakaria Camara, Directeur Central de la sécurité routière

Poursuivi par l’avocat Me Thierno Souleymane Baldé pour « abus de fonction et dégradation de biens privés », le directeur central de la sécurité routière était attendu ce lundi, 1er février 2021, au tribunal de première instance de Mafanco. Mais, comme lors de l’ouverture de son procès, le Colonel Zakaria Camara a brillé par son absence à cette seconde audience.

Et, cette attitude est perçue par les avocats de la partie civile comme « un mépris pour la justice ». Me Labila Michel Sonomou et ses pairs accusent de l’officier de police de se moquer du tribunal présidé par le juge Amadou Kindy Baldé. C’est pourquoi ils ont d’ailleurs suggéré à la juridiction de décerner « un mandat d’amener » contre le prévenu.

« Vous savez que nul n’est au-dessus de la loi. Le Colonel Zakaria a été régulièrement cité devant le tribunal correctionnel de Mafanco pour répondre des faits mis à charge sur citation de la partie civile. La première audience était consacrée à la fixation de la caution. Immédiatement, la partie civile s’est acquittée de cette obligation. Le tribunal l’avait renvoyé à la date de ce 1er février pour la suite de la procédure.

Mais, très malheureusement, le Colonel Zakaria Camara a brillé encore par son absence devant ce tribunal. C’est comme s’il se moquait de la justice. Mais, le président (Amadou Kindy Baldé) lui a donné une dernière chance. Le président a renvoyé le dossier à la date du 15 février pour sa comparution. Et, je crois qu’avant cette date, le parquet va prendre toutes les dispositions pour sa comparution.

Donc, à cette date, si le Colonel Zakaria a du respect pour la loi, a du respect pour la justice, a du respect pour l’autorité judiciaire, il devra être là pour répondre et se défendre. Jusqu’à maintenant, il est présumé innocent, parce qu’au tribunal ne s’est pas encore prononcé au fond sur ce qu’on lui reproche. Mais, il doit venir s’expliquer et se défendre pour qu’on sache réellement s’il est coupable des faits qu’on lui reproche.

Nous sommes en matière pénale. Donc, il doit être personnellement là ; mais, il n’est pas venu. Et personne n’est venue en son lieu et place pour dire au tribunal s’il a eu un empêchement ou quoi. Encore une fois, je dis que le Colonel Zakaria Camara ne se moque pas de la partie civile, mais il est en train de se moquer de la justice, de se moquer de la loi. C’est du simple mépris pour la justice.

C’est pourquoi nous, partie civile, puisque nous sommes dans un Etat de droit, nous avons attiré l’attention du tribunal sur ce fait. Nous avons même demandé au président de prendre un mandat d’amener contre lui. A la date du 15 février, nous serons encore là pour voir si ce monsieur a du respect encore pour la justice », a déclaré Me Michel Sonomou.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com
Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com