Karamo Bangaly Kaba, premier imam de Kankan

C’est dans un entretien qu’il a accordé au correspondant de Guineematin.com que le grand imam de la ville a fait cette révélation. Elhadj Karamo Bangaly Kaba annonce qu’il a été testé positif au Covid-19 et qu’il a passé deux semaines au centre de traitement de Gbessia (Conakry). Le leader religieux confirme ainsi la rumeur qui avait couru en mars dernier sur son état de santé.

Au début du mois de mars 2021, alors que l’évêque de Kankan venait d’être emporté par le Covid-19, une rumeur avait annoncé que le grand imam de la ville qui est également l’inspecteur régional des Affaires religieuses était atteint de la maladie. A l’époque, aucun de ses proches n’avaient accepté de se prononcer sur le sujet. C’est finalement l’intéressé lui-même qui a confirmé l’information. Une façon pour lui de sensibiliser ceux qui ne croient toujours pas en la présence de cette pandémie dans la ville.

« Je crois en la présence de cette maladie, parce que j’en ai été victime. Je l’ai contractée peut-être dans les cérémonies sociales. Au début, je me méfiais beaucoup de cette maladie, je refusais de serrer les mains des gens. Au mois de décembre, je suis allé à Conakry pour un contrôle médical général, et j’ai constaté que les gens avaient délaissé les gestes barrières là-bas. C’est ainsi qu’à mon retour à Kankan, j’ai aussi baissé la garde et j’ai contracté la maladie.

Du début jusqu’au 7 mars, je ne me sentais pas bien. C’est le président de la République même qui a assuré mon déplacement à Conakry. Quand je suis arrivé là-bas, j’ai fait le test, et le résultat s’est révélé positif. J’ai été pris en charge au centre de traitement de Gbessia. Un centre qui était rempli, où de nouveaux patients arrivaient chaque jour. Donc les gens doivent comprendre que cette maladie est une réalité », explique le leader religieux.

Il ajoute qu’il a été hospitalisé avec son épouse, qui est décédé récemment, et un de ses fils. « Dieu merci, le traitement s’est bien passé. Après une semaine de traitement, ma défunte femme et mon fils étaient guéris. Mais moi, mon test était toujours positif. J’ai continué donc le traitement pendant une semaine encore. C’est après avoir passé deux semaines dans le centre que j’ai été testé négatif et je suis sorti », a confié Elhadj Karamo Bangaly Kaba.

Le grand imam de Kankan invite les citoyens de Kankan à respecter les gestes barrières pour arrêter la propagation de la pandémie dans notre pays. A ceux qui comptent braver l’interdiction des prières nocturnes dans les mosquées, il les appelle à ne pas s’engager dans cette voie.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin