Le Club des Jeunes Scientifiques Francophones de Guinée a célébré hier, jeudi 11 février 2021, sur le plateau de la RTG, la journée internationale des Filles et Femmes de Sciences. L’ONG a mis cette occasion à profit pour organiser la 3ème édition de la compétition inter-scolaire en maitrise de clavier et en ‘’Question à Choix Multiples (QCM)’’ dans les disciplines des Sciences appliquées (Mathématiques, Physiques, Chimie), rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

C’est sur fond de concours entre les élèves de quelques écoles primaires de Conakry que la journée internationale des Filles et Femmes de Sciences par le Club des Jeunes Scientifiques Francophones de Guinée. Car, cette journée, placée sous le thème : « les femmes et filles au cœur de la révolution du numérique », a été mise à profit par cette ONG pour susciter l’émulation des tout-petits dans le domaine informatique.

Selon Djibril Wagué, le directeur exécutif de l’ONG, cette journée (décrétée officiellement le 11 février 2015 par l’ONU) vise à mettre un projecteur sur les jeunes filles et les encourager à persévérer dans les études notamment dans le domaine de la technologie.

Djibril Wagué, directeur exécutif du Club des Jeunes Scientifiques Francophones de Guinée

« L’objectif de cette journée si symbolique est de favoriser et accroître la participation des femmes et filles aux domaines scientifiques, notamment technologique dans lequel elles sont faiblement représentées. L’organisation de cet évènement nous permet de créer une communauté d’élèves et étudiants dans une dynamique d’apprentissage du numérique, en stimulant l’imagination de nos enfants et jeunes et en faisant la promotion de la couche féminine dans les établissements d’enseignement publics et privés. Cette compétition qui concerne cinq (5) établissements privés et publics de la capitale sera ouverte par les écoles INSET et N’TOUMA », a expliqué Djibril Wagué.

Pour le directeur exécutif du Club des Jeunes Scientifiques Francophones de Guinée, il est temps pour les acteurs de l’éducation guinéenne à faire davantage la promotion de l’utilisation des outils informatiques dans les concessions scolaires.

« S’inscrivant dans une dynamique de véritable acteur de la nouvelle révolution technologique, j’en appelle la prise de conscience des uns et des autres pour imprimer à notre cher pays une éducation de qualité basée sur la maîtrise de l’outil informatique afin de produire des cadres innovateurs et créateurs de richesse (…). Nous, nous lançons un appel solennel aux autorités du pays, aux partenaires au développement et à toutes les personnes éprises de justice et de progrès, d’œuvrer davantage pour que les femmes et filles de notre chère Guinée soient au cœur de la révolution du numérique et des sciences appliquées », a dit Djibril Wagué.

A noter que ce concours qui a ponctué cette journée a mis aux prises 40 filles reparties en un groupe de 10. Dans chaque groupe, une fille a été lauréate, ce qui fait un totale de 4 filles lauréates sur 40.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin