Diabaty Doré, président du parti Rassemblement Pour la République

L’heure n’est pas à la réjouissance chez Diabaty Doré, président du Rassemblement Pour la République (RPR), après la libération de 40 prisonniers politiques qui étaient détenus depuis six mois à Conakry. Pour lui, le non-lieu prononcé en faveur de ces opposants au troisième mandat du président Alpha Condé n’est rien d’autre qu’une opération de charme. Il l’a dit dans un entretien avec un journaliste de Guineematin.com, ce samedi 8 mai 2021.

« Pour moi c’est une simple opération de charme. Comme tout le monde a décrié la justice guinéenne, M. Alpha Condé veut montrer à la face du monde que la justice est indépendante, alors que tel n’est pas le cas. Vous savez qu’il (Alpha Condé) est annoncé à Paris. Donc il doit montrer aux Français que la Guinée est un État de droit et de justice. Jusqu’à présent, le président Alpha Condé n’a pas encore reçu sa lettre d’invitation officielle.

Donc l’idée, c’est de faire cette opération de charme là pour qu’il puisse être à Paris. Sinon, comment pouvez-vous écrouer des gens en prison pendant 6 mois et puis vous venez nous dire que c’est un non-lieu ? Mais on vous l’avait dit depuis le début que c’est un dossier vide. Il fait tout ça pour qu’on puisse reconnaître sa victoire alors qu’il n’a pas gagné. Donc il ne faut pas que les Guinéens se réjouissent de ça. Alpha l’a juste fait pour pouvoir obtenir l’invitation de Paris », a déclaré l’opposant.

En ce qui concerne les 49 autres détenus (dont plusieurs hauts responsables de l’opposition) qui sont renvoyés devant le tribunal de Dixinn pour leur jugement, le leader du RPR estime que le pouvoir a tout simplement honte de déclarer qu’ils sont innocents.

 

« Comme c’est des personnalités qu’on ne peut pas arbitrairement détenir pendant 6 mois et dire après qu’ils n’ont rien fait, lui et son gouvernement ont honte aujourd’hui de prononcer un non-lieu à la face du monde. Le dossier est vide, mais il faut l’envoyer devant un juge pour des figurations. Et, c’est la pression internationale, les rapports des ONG et les pressions internes qui ont permis cela. Si ça ne tenait qu’à M. Alpha Condé et son clan, ils vont les laisser comme ça sans jugement, parce qu’ils n’ont pas de preuves contre eux. C’est une façon pour eux de dire que la justice est indépendante et qu’elle doit faire son travail.

Pourtant M. Alpha Condé est tout en Guinée : il est le président de la République, le président de l’Assemblée nationale, le procureur de la République et même le juge. C’est lui qui dicte et les autres exécutent. Et quand nous entendons la démagogie de son porte-parole Tibou Kamara qui nous dit que si ça ne tenait qu’à son patron aucun guinéen n’allait se retrouver en prison, mais qu’il arrête », a dit Diabaty Doré.

Malick Diakité pour Guineematin.com

Tel : 626-66-29-27

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin