C’est un sermon plein de messages d’exhortation que l’imam de la mosquée Kébéyah de Coléah (Conakry) a prononcé à l’occasion de la prière de l’Aïd El Kebir (la plus grande fête musulmane), ce mardi 20 juillet 2021. Elhadj Mohamed Cissé a appelé d’abord les fidèles musulmans de Guinée en général, à se méfier de l’héritage qui ne leur revient pas de droit. Car, dit-il, se servir des biens laissés aux veuves et aux orphelins est un grand péché qui ne saurait rester impuni chez Dieu, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

« Si quelqu’un meurt et laisse derrière lui une famille : sa femme et ses enfants, il y a des gens qui ne sont ni fils ni mère de la famille qui viennent s’accaparer de tous les biens qu’il a laissés. Ils prennent son héritage et l’utilisent à leur guise. Les enfants du défunt qui étaient riches deviennent pauvres. C’est une trahison et c’est de la traîtrise de s’accaparer des biens de ton défunt frère en laissant sa femme et ses enfants dans la misère.

Dans certains cas, si l’homme décède et laisse une épouse qui n’a pas fait d’enfant pour lui, il y a les membres de sa belle-famille qui viennent prendre tout l’héritage en disant qu’elle ne va rien avoir parce qu’elle n’a pas fait d’enfant pour leur fils. Nous devons abandonner cette pratique. Dieu ne donne pas d’enfant à tout le monde. Évitons ces péchés, parce que chacun ira répondre de ses actes devant le Tout-puissant », a dit l’imam.

Elhadj Mohamed Cissé, imam de la mosquée Kébéyah

Il a ensuite défendu les fidèles musulmans évoluant dans le commerce d’augmenter de manière fantaisiste les prix de leurs marchandises. « C’est l’ambition qui pousse les gens à le faire, mais nous devons arrêter cela parce que c’est un grand péché », a dit le premier imam de la mosquée Kébéyah, avant de s’adresser particulièrement aux acteurs de la justice. « À vous les juges, les procureurs, les avocats, craignez Dieu. Faites le jugement comme il le faut.

Sachez qu’il y a deux jugements : le jugement d’ici-bas et celui de l’au-delà. Ne prenez pas de l’argent avec les gens pour cacher la vérité. Le salaire qu’on vous donne, je vous prie de vous contenter de ça et de faire votre travail correctement. Mais si vous tombez dans la corruption, vous retirez injustement de l’argent aux gens pour transformer la vérité en mensonge et le mensonge en vérité, vous aurez commis un grand péché. Et vous irez répondre devant Dieu », a dit Elhadj Mohamed Cissé.

Mohamed Guéasso DORÉ pour Guineematin.com

Tel : +224 622 07 93 59

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin