Dr Moussa Oumar Konaté, auteur et vice recteur chargé des questions financières, académiques, administratives de l’Université

Deux romans écrits dans la langue arabe ont fait leur entrée dans le cercle littéraire guinéen. L’un est intitulé « Les enfants de mon quartier » et le second « Amina ». Ces deux œuvres de l’écrivain guinéen, Dr Moussa Oumar Konaté, enseignant et vice-recteur de l’Université Al-Eamar de Conakry, ont été dédicacées ce mercredi, 18 février 2021, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

C’est dans les locaux de l’Université Al-Eamar, située au quartier Yimbaya Faban, que s’est tenue la cérémonie de dédicace de ces deux livres, édités par la maison d’édition Tic tac. A travers ces deux œuvres, l’auteur retrace son enfance et dénonce certaines tares de notre société. « Comme vous le savez, la Guinée est un pays possédant de multiples cultures, dont la langue française et celle arabe. Moi, j’ai essayé d’harmoniser ces deux civilisations à travers ces deux romans. Le premier est intitulé les Enfants de mon quartier. Il retrace mon enfance de N’Zérékoré à Kankan en passant par mon village. C’est une façon pour moi d’immortaliser les amis avec qui j’ai passé les bons moments de mon enfance. Donc c’est une sorte d’autobiographie.

Le second est intitulé Amina. C’est le nom de ma femme Aminata. Cet autre roman parle du problème ethnique dans le mariage chez nous en Afrique. Par exemple, moi ma femme est issue du clan Konia et moi je suis malinké. Au moment où on se mariait, il a eu beaucoup de problèmes entre les deux familles par rapport à l’acceptation. Donc l’idéal c’est de dire aux uns et aux autres d’abandonner cette pratique. Quelle que soit ton appartenance ethnique, tu dois pouvoir te marier avec quelqu’un de ton choix », a déclaré Dr Moussa Oumar Konaté, l’auteur de ces deux romans.

En écrivant ces romans en arabe, Dr Konaté cherche aussi à promouvoir la littérature arabo-africaine dans notre pays. « Etant quelqu’un qui a passé la majeure partie de sa vie en étudiant la langue arabe de N’Zérékoré en passant par le Maroc jusqu’en Arabie Saoudite, il faut que j’œuvre aujourd’hui pour l’émancipation de la culture arabophone à travers les romans, les contes… En Guinée, presque tout est édité en français. Pourtant, il y a des lecteurs de la langue arabe qui veulent connaître beaucoup sur la civilisation arabe. D’où notre motivation », a expliqué l’écrivain guinéen.

Et, cette initiative de Dr Moussa Oumar Konaté est vivement saluée par le recteur de l’Université Al-Eamar. Dr Mohamed Bah estime que l’auteur ouvre ainsi la voie aux arabophones dans l’écriture. « L’Université Al-Eamar et moi-même, sommes honorés par la parution de ces deux ouvrages. Nous remercions tous ceux qui ont effectué le déplacement à cette cérémonie. Dr Konaté a démontré que les arabophones aussi peuvent écrire. Or, nous, c’est tout ce qui nous manque beaucoup.

A noter que Dr Moussa Oumar Konaté est auteur de plus d’une vingtaine d’œuvres composées de romans, de contes, de la poésie…

Malick Diakité pour Guineematin.com 

Tel : 626-66-29-27

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin