L’accord de sortie de crise signé mercredi dernier au QG du principal parti de l’opposition continue d’alimenter les débats au sein des partis politiques. C’est le cas à l’Union des Forces Républicaines (UFR) où les responsables du parti ont tenu à lever l’inquiétude qui habite les militants. C’était à l’occasion de l’assemblée générale du parti républicain tenu ce samedi 11 août 2018 à son siège à Matam, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

C’est l’honorable Bakary Goyo Zoumanigui qui a présidé la rencontre, entouré de ses collaborateurs : madame Samoura Hadja Aissata Daffé, Madame Sylla Koumba Diakité, Kissima Sylla, Ibrahima 2 Camara, et de nombreuses bien d’autres.

Au cours de la rencontre, les responsables de l’UFR ont expliqué aux militants leur position face à l’accord qui a permis de d’évacuer le contentieux électoral. L’honneur est revenu à Hadja Aissata Daffé de s’adresser aux militants sur la question. « Une rencontre entre l’UFDG et le RPG ne dérange en rien l’UFR. Là où ils se sont entendus, l’UFR n’est pas intéressée. C’est tout à fait normal que les deux se rencontrent, surtout à la veille de la mise en place des exécutifs communaux. Ce que nous condamnons, c’est la présence à cette rencontre du président du comité de suivi des accords politiques, le ministre de l’administration du territoire. Le comité de suivi avait demandé à tout le monde de réfléchir pour trouver une solution. Et, c’est le ministre Boureima Condé qui se retrouve là-bas alors que les deux partis politiques sont entrain de négocier. Il fallait qu’on donne la latitude à toutes les composantes de se retrouver autour de la table, en plénière. S’il y a des solutions de sorties, qu’on les dépose sur la table. Malgré tout ça, le ministre appose sa signature et son cachet sur un accord entre deux partis politiques », a détaillé la présidente nationale des femmes de l’UFR.

Par ailleurs, les travaux sur l’audit du fichier électoral vont également être évoqués. Selon Bakary Goyo Zoumanigui, « le comité technique a commencé son travail. Ils ont un mois pour finir. C’est en tout cas l’un des résultats les plus importants du dialogue politique. Parce que le fichier électoral, selon nous, est truffé de beaucoup d’anomalies comme des doublons, des omissions, etc. A la fin des travaux de ce comité technique, nous espérons que la Guinée va avoir un fichier électoral digne de ce nom ».

En outre, il aura également été question de la rencontre entre le président de l’UFR et le président de la République. Le professeur Alpha Condé a rendu visite à Sidya Touré dans l’après-midi d’hier vendredi, 10 août 2018. Les responsables de l’UFR ont fait savoir à leur militant que le président Alpha Condé « considère l’UFR comme un partenaire stratégique ». Pour Hadja Aissata Daffé, les spéculations n’ont pas leur place dans le débat et l’UFR doit garder sa sérénité.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. 628 47 99 17

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin