Au moment où le FNDC annonce des manifestations incessantes tant en Guinée que dans les ambassades à l’étranger, à partir du 13 janvier prochain, c’est une autre association de jeunes et de femmes qui vient grossir ses rangs. L’annonce a été faite ce lundi, 30 décembre 2019, au siège national de la PCUD sous l’égide de Billo Bah, responsable adjoint des opérations du FNDC, rapporte un journaliste que Guineematin.com a dépêché sur place.

Selon Boubacar Kégnèko Bah, membre de l’Organisation Citoyenne pour l’Action Démocratique et de Développement (OCAD Guinée), il s’agit d’officialiser leur adhésion au FNDC en vue de lutter plus efficacement contre le putsch constitutionnel voulu par le Président Alpha Condé. « Nous sommes là pour adhérer au combat initié par le FNDC qui est un combat national en ce sens qu’il s’agit de la lutte pour la défense de notre constitution pour empêcher un 3ème mandat en Guinée. Donc, nous sommes venus adhérer de façon officielle à ce front de lutte pour continuer le combat déjà entrepris par le FNDC», a-t-il expliqué.

Pour le responsable de l’OCAD, ce serait extrêmement grave que les Guinéens laissent Alpha Condé et son groupe tripatouiller la constitution pour des raisons personnelles. « Au niveau de notre association, nous disons qu’il y a aussi des guinéens qui sont capables de stopper ces gens qui pensent pouvoir changer notre constitution. Et, ce ne sont pas les étrangers qui viendront résoudre nos problèmes en Guinée. C’est à nous de nous lever pour mener le combat et surtout ne pas avoir peur des intimidations, des arrestations et emprisonnement », a-t-il lancé.

Concernant leur apport au FNDC, Boubacar Kégnèko Bah a parlé de la disponibilité des membres de l’OCAD Guinée qui sera au service du FNDC. « Nous sommes disposés à faire tout ce qu’un citoyen peut faire dans l’intérêt national de son pays. Nous sommes disposés à le faire dans les rangs du FNDC et du peuple de Guinée », rassure-t-il, avant de promettre qu’ils seront visibles sur le terrain lors des prochaines manifestations de rue. « Nous allons participer aux manifestations de rue, pas par plaisir ; mais, par nécessité parce qu’aujourd’hui, c’est la seule manière de libérer notre pays ».

De son côté, Billo Bah, le responsable adjoint des opérations du FNDC, a vivement remercié les nouveaux adhérents. « C’est un sentiment de satisfaction d’autant plus que nous sommes en train d’engager des hostilités par rapport à ce changement de constitution qui est en train de se confirmer. Comme le disait Franz Fanon, chaque génération a sa mission. Soit elle décide de la trahir ou de l’accomplir ».

Enfin, Billo Bah a rappelé que le FNDC s’est engagé dans ce combat parce que les membres ont supposé que l’Etat et la démocratie sont menacés dans notre pays. « C’est une nécessité absolue pour nous de défendre cette constitution et cet acquis démocratique. Si nous enregistrons une adhésion partant du principe que c’est un combat qui concerne tous les citoyens guinéens d’ici et d’ailleurs, ça ne fera que nous réconforter et nous renforcer dans le combat que nous menons. Aujourd’hui, l’Etat et la démocratie sont menacés », précise ce responsable du FNDC.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin