Comme annoncé précédemment, la structure Fauna and Flora International (FFI) a célébré le dixième anniversaire de sa création hier vendredi, 29 novembre 2019, à Sérédou, situé à une trentaine de kilomètres dans la préfecture de Macenta. Au cours de cette célébration, plusieurs activités étaient au menu. Les communautés de Sérédou ont mis l’occasion à profit pour demander la pérennisation de la biosphère de Ziama au regard de son importance, a constaté sur place Guineematin.com à travers son envoyé spécial.

De nombreuses activités ont ponctué la célébration des 10 ans de Fauna and FIora International : les poèmes sur l’environnement, le témoignage des communautés riveraines de Ziama, des scénettes théâtrales sur l’environnement, une conférence sur la transformation des produits locaux en lien avec la conservation de la biosphère de Ziama…

Plusieurs citoyens de Ziama ont exprimé leurs sentiments devant la présence de l’ONG et ses activités sur les lieux.

Sévhé Péma Koïvogui, président de l’Union Ziama (UGZAPEH) : « notre partenariat avec la FFI a commencé depuis 2010. Nous avons eu des projets avec la FFI tel que : FEREPPAH-GF, appui en graines pré-germées palme, des voyages d’études à Moata et Diécké, des appuis en plants d’hévéas et de palmiers dans les 4 groupements, des appuis de 2 porcheries à Sibata2 et Maléwoita. Aussi par cette structuration USA/DF nous a octroyés 5 unités de production d’huile rouge ; des motos, presse à huile, concasseuse pour ne citer que cela ».

Victorine Ossou Onivogui, élève en Terminale SE au lycée de Sérédou et lauréate

Victorine Ossou Onivogui, élève en Terminale Sciences Expérimentales au lycée de Sérédou et lauréate : « j’ai eu un prix de la part de Fauna et Flora international (FFI) de Sérédou. Aujourd’hui, c’est leur dixième anniversaire. Je suis très contente parce que je fais partie désormais de l’une des encadreuses de la forêt de Ziama. J’ai présenté un poème qui portait sur l’importance de la forêt et les animaux. Dorénavant, je vais sensibiliser les personnes qui n’ont pas eu l’occasion de venir assister à l’anniversaire et qui n’ont jamais entendu parler de la FFI, ainsi que les parents qui détruisent les forêts avec les herbicides et toutes les composantes qui détruisent aussi la faune et la flore ».

Emmanuel Loua, élève en terminale SS

Classé premier, Emmanuel Loua, élève en terminale SS dit ses satisfaction « je suis très content dans la mesure où après avoir présenté mon poème, je me vois classer premier sur le rang des poètes. Parce que le poème que j’ai présenté était sur les causes et conséquences du changement climatique. Et, je tiens beaucoup à remercier l’ONG Fauna and Flora international. C’est une ONG qui tente de partir dans le sens de la protection des animaux et des végétaux. Et moi je dois beaucoup contribuer, parce que le poème que j’ai présenté, j’ai pris un bon temps en train de préparer ce poèmes. Et je dois tout fais que ça puisse continuer dans l’avenir étant jeune. Il faut que je puisse faire que l’environnement soit meilleur et merveilleux. Alors j’interpelle les parents et les communautés riveraines à la sauvegarde, à la conservation de la seule identité qui nous reste et qui fait qu’on nous appelle les forestiers ».

De Sérédou, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tel : +224620166816/666890877

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin