Kalémodou Yansané de l’UFDG bénéficie du soutien dans la bataille qui l’oppose à Mamadouba Tos Camara du RPG Arc-en-ciel pour le contrôle de la mairie de Matoto. Un groupe de femmes de la Basse Guinée s’est rendu à son domicile pour lui apporter leur soutien et exiger son installation à la tête de la mairie, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

La bataille pour le contrôle de la mairie de Matoto continue de polariser les attentions à Conakry et même au-delà. Et, les protagonistes continuent de bénéficier du soutien. C’est dans ce cadre que plusieurs femmes de la Basse Guinée se sont rendues au domicile privé de Kalémodou Yansané, le candidat de l’UFDG au poste de maire de cette commune. Elles sont allées avec des pancartes sur lesquelles on pouvait lire des messages comme : « Il faut rendre à Kalémodou ce qui appartient à Kalémodou », « Respect des choix électoraux des citoyens », « Kalémodou, maire élu de Matoto ».

Après plusieurs chants et des pas de danse faits à l’honneur de Kalémodou Yansané et du président de son parti Cellou Dalein Diallo, ces femmes ont pris la parole à tour de rôle pour s’exprimer sur l’élection du maire de Matoto. Elles ont demandé au pouvoir, le président de la République en particulier, de veiller au respect du verdict du vote du 15 décembre dernier, qui a donné 23 voix au candidat de l’UFDG contre 22 pour son adversaire de la mouvance présidentielle.

Satisfait de cette mobilisation des femmes pour le soutenir, Kalémodou Yansané a remercié tous ceux qui lui ont apporté leur soutien depuis le début du processus d’organisation des élections locales du 04 février jusqu’à nos jours. Le député de l’UFDG en a profité pour revenir sur ce qui s’est passé dans la salle le jour du vote pour élire le maire de Matoto, assurant qu’il a effectivement remporté cette élection.

« Nous avons voté devant toute la presse, et le décompte a été fait devant toute la presse. On a compté deux fois 23 pour le candidat qui avait la couleur rouge, c’est-à-dire Kalémodou Yansané. Sur 45 bulletins, si un seul recueil 23, ça veut dire que le deuxième n’a que 22 », a-t-il introduit, demandant à chacun de garder en mémoire ce qui s’est passé.

Revenant sur le cafouillage enregistré ce jour-là dans la salle et qui a conduit à l’arrêt du vote, il a rappelé que c’est un cadre du RPG Arc-en-ciel qu’on a infiltré à la loge officielle pour la supervision du vote qui s’est levé pour déchirer les bulletins du candidat du parti au pouvoir.

« Il a pris les bulletins de vote et les a déchirés publiquement. Honnêtement, lorsqu’on a gagné un vote, est-ce qu’on peut déchirer la preuve de votre victoire ? S’il n’est pas satisfait, on peut compter jusqu’à ce qu’il soit satisfait. Mais, déchirer littéralement, c’est déjà le motif de perte », estime-t-il.

Mais, le candidat de l’UFDG rassure que le verdict des urnes sera respecté et qu’il n’est pas question de reprendre l’élection. « Grâce aux populations de Matoto, notamment les femmes, Kalémodou Yansané a été élu maire de la commune et on ne revient pas là-dessus », a-t-il prévenu sous les applaudissements de l’assistance.

La rencontre a pris fin par un engagement ferme des uns et des autres de poursuivre le combat jusqu’à l’installation de Kalémodou Yansané à la tête de la mairie de Matoto, la plus grande du pays.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin