maltraitanceLa maltraitance des enfants se poursuit dans la commune urbaine de Labé. Une femme âgée d’environs 40 ans et accusée d’avoir brûlé la main droite de son neveux pour avoir mangé des grains de riz ramassés, a été mise à garde à vue ce samedi 14 mai 2016 à la garde communale de Labé, a constaté Guineematin.com à travers sa correspondante locale.   

C’est le 2 mai 2016, lors d’une cérémonie funéraire à Diawoya, un village de la sous préfecture de Noussy dans la préfecture de Labé, que des citoyens ont remarqué l’enfant qui souffrait d’une brûlure qui ne passait pas inaperçue. L’ayant abordé pour s’enquérir des raisons, la victime aurait confié qu’elle fut brûlée par sa tante maternelle (grande sœur de sa mère) parce qu’elle a mangé des grains de riz ramassés par terre. Après le témoignage de la victime, ces citoyens indignés, auraient saisi des responsables de la garde communale de Labé, qui prenaient part aussi à ladite cérémonie funéraire. Aussitôt, ces derniers ont entamé des investigations qui ont finalement abouti une semaine plus tard, à la garde à vue de la tante de la victime ce samedi 14 avril 2016 à la garde communale de Labé.

Interrogé par Guineematin.com, Thierno Ibrahima, la victime qui avait la paume gravement brûlée, a expliqué « J’ai ramassé les grains du riz par terre pour manger. Après, ma tante a attaché ma main droite avec de la paille derrière moi. Ensuite, elle a mis le feu à la paille et ça ma brûlé la main. La scène s’est passée devant mon grand frère ».

Cette même version soutenue par la victime, a par ailleurs été avancée par M. Alassane Diallo, l’oncle paternel de la victime : « Sa maman l’avait confié à sa tante pour participer à une cérémonie de mariage à Conakry. A son retour, après être partie chercher l’enfant chez sa sœur, j’ai constaté qu’il avait une brûlure à la main droite. Après interrogation, l’enfant lui-même m’a dit que c’est sa tante qui l’a brulé. J’ai cherché à rencontrer cette tante pour tirer clair dans cette affaire, mais, cela a coïncidé aux investigations faites par la garde communale qui a aussi été saisie sur le sujet. C’est après donc ces investigations, qu’on m’a fait appel ce samedi pour me demander de venir avec mon neveu. Ils m’ont informé qu’ils ont mis main sur la femme qui aurait brûlé mon neveu ».

Interpellée puis interrogée le samedi 14 mai, Madame Adama Dian, la tante de la victime, a nié en bloc les faits racontés par son neveu sur la brûlure de sa main : « Je ne  l’ai pas brûlé, c’est plutôt son grand frère qui l’a poussé dans le feu et il s’est fait brûler la main droite. C’est ainsi que la scène s’est déroulée mais en aucun cas moi je ne l’ai brûlé. Dieu en est témoin car c’est mon fils. Et de ce fait, je vais prendre soin de lui jusqu’à sa guérison », a-t-elle confié à Guineematin.com hier.

Joint au téléphone par Guineematin.com ce dimanche 15 mai 2016, le Commandant Ousmane Bah de la garde communale de Labé a indiqué que Madame Adama Dian, la tante qui aurait brûlé son neveu, a été transférée le même jour hier, samedi 14 mai au commissariat de Labé où précise-t-il, elle a passé la nuit de samedi à ce dimanche 15 mai 2016.

Affaire à suivre !

De Labé, Yayé Aissata Diallo, pour Guineematin.com

Tél : (00224) 620 03 66 65

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin