Dans une vidéo publiée sur sa page Facebook hier, vendredi 23 avril 2021, le chef de file de l’opposition guinéenne a adressé un message au président Alpha Condé. Elhadj Mamadou Sylla a demandé au chef de l’Etat guinéen de tirer les leçons de la mort du président tchadien, Idriss Deby Itno, pour améliorer sa façon de gouverner.

Guineematin.com vous propose ci-dessous un extrait de son message :

Elhadj Mamadou Sylla, président du parti Union pour le Développement de la Guinée (UDG)

« Je sais qu’il (Alpha Condé) a perdu un ami qui lui est très cher. Je peux même dire que c’est son conseiller sur les questions de défense. Mais c’est une preuve qu’un pays ne doit pas être géré par une seule personne. Une seule personne ne peut pas gérer un Etat. Quand l’Etat est organisé et chacun fait son travail, la mort du chef de l’Etat ne va pas poser problème, parce que tout de suite, le relais est là. Mais si le président ne s’ouvre pas aux autres, ça ne peut pas marcher.

Et, c’est ce qu’on constate aujourd’hui en Guinée. En vérité, le président ne veut pas s’ouvrir à l’opposition. Il veut gérer seul sans prendre en compte tout ce qu’on lui fait comme propositions. Et quand c’est comme ça, c’est très grave, parce qu’il y a la mort qui arrive. Donc s’il veut vraiment laisser le pays dans le calme en cas de décès, il faudrait que la mort de son ami soit une grande leçon pour lui.

 Qu’il puisse vraiment s’ouvrir et tendre la main aux Guinéens et avoir aussi confiance aux Guinéens. Parce que lui seul, il ne peut pas faire avancer le pays et il ne peut pas non plus envoyer un étranger pour travailler à la place des Guinéens. Aujourd’hui, il n’est plus le chef d’un parti politique, il est le chef de l’Etat, même si j’ai l’impression qu’il se croit toujours dans l’opposition. Il a déjà fait plus de 10 ans à la tête de l’Etat, aujourd’hui, il devait normalement connaître tous les problèmes de la Guinée.

Il faut qu’il soit un grand homme d’Etat pour que le pays puisse avancer et que demain, quand il ne sera plus là, qu’on puisse dire qu’on a eu un grand homme d’Etat, qui a rassemblé les Guinéens. Ainsi, son nom restera pour toujours. Donc il faudrait qu’il essaye de faire en sorte que chacun joue son rôle. Parce qu’aujourd’hui, le gouvernement, les institutions de la République, l’opposition, personne ne travaille comme il se doit.

Tout est centralisé au niveau du président de la République. Il est le chef, mais il faut qu’il puisse partager les tâches, parce qu’il ne peut pas gérer tout seul le pays. Il faudrait qu’il donne les moyens à toutes les institutions pour qu’elles puissent travailler. Il faut vraiment qu’il puisse tirer les leçons de la mort d’Idriss Deby pour se dire que tôt ou tard, lui aussi, quelqu’un va le remplacer », a dit le président de l’UDG, Mamadou Sylla.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin