L’organisation guinéenne de lutte contre la migration irrégulière (OGLMI), en collaboration avec l’OIM, a organisé un sacrifice ce jeudi, 31 décembre 2020, à Mamou. L’objectif était d’implorer la grâce divine en faveur des migrants décédés en cours de route. La cérémonie a mobilisé plusieurs personnalités religieuses, des migrants retournés ainsi que les responsables de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OMI) basés dans la ville carrefour, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Mamadou Saidou BARRY, Président de l’antenne régionale de l’organisation guinéenne de lutte contre la migration irrégulière à Mamou

Selon Mamadou Saïdou Barry, président de l’antenne régionale de l’organisation guinéenne de lutte contre la migration irrégulière à Mamou, cette cérémonie religieuse s’inscrit dans le cadre de la célébration de la journée internationale des migrants, qui a lieu le 18 décembre de chaque année. « Le 18 décembre de chaque année, notre ONG, OGLMI organise des activités à l’occasion de la journée internationale des migrants. Cette année, on a pensé à faire un sacrifice à la mémoire de nos frères disparus au cours de leur voyage.

Nous l’avons organisé au quartier Sabou, dans la commune urbaine de Mamou, chez la famille de notre ami du nom d’Amadou Tolno qui était membre de notre organisation, dont il était le chargé à la mobilisation. Il était parti dans un premier temps et est revenu au compte de l’OIM, mais il a décidé de repartir. Finalement, il s’est noyé dans la mer méditerranée en essayant de traverser pour rejoindre l’Europe. C’est ainsi que nous avons pensé aller faire le sacrifice dans sa famille », a expliqué M. Barry.

Le président de l’antenne régionale de l’organisation guinéenne de lutte contre la migration irrégulière à Mamou ajoute qu’à cette occasion, le coran a été lu dans son entièreté 41 fois. Cela a été suivi de la récitation de plusieurs cantiques religieux et la formulation de prières et bénédictions en faveur de tous ceux qui ont perdu la vie en cherchant à rallier clandestinement l’Europe. Ce sacrifice vient clôturer la série d’activités organisées cette année à Mamou pour célébrer la journée internationale des migrants. Cela, grâce à un appui financier de l’Organisation Internationale pour les Migrations.

Mamadou Oury Bah, responsable en charge de réintégration au sous bureau de l’OIM à Mamou

« Si d’ordinaire, la journée internationale des migrants est célébrée au niveau national, à Conakry, cette année, la régionalisation de la célébration a été préconisée. C’est ainsi que dans la région administrative de Mamou, zone de départs et transit de jeunes migrants, la journée internationale des migrants a été placée sous le thème : dévoiler les zones d’ombre sur la migration irrégulière, promouvoir les opportunités existantes de chez nous et les activités de réintégration des migrants assistés au retour », a expliqué Mamadou Oury Bah, chargé de la réintégration au niveau du sous-bureau de l’Organisation Internationale de la Migration (OIM) à Mamou.

Les autres activités organisées dans le cadre de la célébration de la journée internationale des migrants à Mamou sont, la projection d’un film expliquant les dangers liés à la migration irrégulière et l’organisation de tables rondes radiophoniques. Tout cela vise d’une part, à sensibiliser les jeunes et dissuader les potentiels candidats sur les dangers liés à la migration irrégulière et promouvoir la réussite locale. De l’autre part, faire la promotion des activités des migrants assistés au retour dans la région de Mamou.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin