Après l’annonce de la suspension de la grève illimitée, déclenchée le 6 février dernier par l’intersyndicale de l’éducation et l’annonce faite par le gouvernement pour la reprise des cours dans les différentes écoles et universités de la Guinée, enseignants, élèves et étudiants de la ville de Mamou, ont repris timidement les cours, ce mercredi 22 février 2017, avec une absence remarquable des élèves dans les classes, a constaté Guineematin.com à travers son correspondant local.

Le constat est partout le même dans les établissements scolaires de la place. A l’école primaire Elhadj Boubacar Biro Diallo, malgré la présence effective des enseignants qui sont au grand complet, les tables bancs inoccupées, dû à l’absence injustifiée de la majeure partie des élèves sautent aux yeux des observateurs. « Les enseignants sont là depuis 8heures mais la plus grande partie des élèves sont absent », a déploré madame Kadiatou Bah, directrice de ladite école. Même son de cloche au lycée Elhadj Aboubacar Doukouré où les cours ont effectivement repris malgré la faible présence des élèves dans les classes. Egalement au lycée Amilcar Cabral, plus de 45% du total inscrit des élèves sont restés chez eux. Selon le proviseur dudit lycée, « sur 1633 élèves inscrits, seul 853 ont répondu présent. Soit un taux de présence de 52,24% ».

Sur les raisons d’une telle indifférence des élèves, certains parents d’élèves rencontrés dans les quartiers par la rédaction locale Guineematin.com évoquent « la peur de voir cette reprise des cours virer au vinaigre ».

« On vu les échauffourées qui ont éclaté ces derniers jours à Conakry parce que les élèves sont allés à l’école sans trouver des enseignants dans les classes. Donc j’ai eu peur de laisser mes quatre enfants à l’école ce matin parce qu’on ne pouvait pas être sûr que les enseignants allaient se conformer à la décision de leur syndicat », a confié monsieur Hamidou Barry, parents d’élèves au quartier Almamya.

Rappelons que la reprise des cours ce Mercredi fait suite à la suspension, par l’intersyndicale de l’éducation, de la grève illimitée qui a paralysé le système éducatif guinéen pendant treize jours consécutifs.

De Mamou, Keïta Mamadou Baïlo pour Guineematin.com

Tél. : 622 97 27 22

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin