Comme annoncé précédemment, des groupes de jeunes en colère avaient menacé le weekend dernier de fermer ce lundi, 21 juin 2021, tous les bureaux de l’administration à Mandiana. Mais, la montagne a finalement accouché d’une souris. Car, en lieu et place d’une manifestation de colère, c’est un mémorandum que les grognards ont adressé au gouverneur de la région de Kankan. Et, l’administration a fonctionné normalement sans qu’une mouche même ne perturbe la sérénité habituelle.

Selon des informations confiées à Guineematin.com le reporter de la fermer des bureaux de l’administration a été obtenu grâce à l’implication du « patriarche » de la ville qui a pris son bâton de pèlerin pour aller vers les jeunes protestataires.

« On a été appelé par le patriarche depuis la nuit, mais c’est le matin qu’on n’a été chez lui. Ils étaient nombreux là-bas à nous attendre. Finalement, le doyen nous plaider de report notre sortie d’aujourd’hui à cause de lui ; et, nous aussi, on a exigé l’élaboration d’un mémorandum qui tient compte de notre revendication de recrutement des jeunes de Mandiana pour le recensement. Ce mémorandum est adressé au gouverneur ; et, si rien n’est fait d’ici le vendredi, on va se voir aussi pour manifester le vendredi jusqu’à la satisfaction de nos revendications », a expliqué Djoumé Diallo, le porte-parole des protestataires.

A rappeler que ces jeunes exigent le recrutement des jeunes résidents exclusivement à Mandiana pour la réalisation du recensement national de l’agriculture et de l’élevage (RNEA), initié par le ministère de l’agriculture et de l’élevage.

De Mandiana, Mamady Konoma Keïta pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin