La coordination régionale du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) de Kindia compte marcher ce mardi, 26 novembre 2019, malgré le refus exprimé par les autorités communales. Pour empêcher tout regroupement, les forces de l’ordre quadrillent les rues du centre-ville, notamment aux alentours de la gare routière et sur les carrefours stratégiques, rapporte l’un des correspondants de Guineematin.com basé dans la préfecture.

La ville de Kindia est sous haute surveillance ce mardi suite à la volonté du FNDC de braver l’interdiction de manifester contre le 3ème mandat pour Alpha Condé. La police et la gendarmerie ont investi aux premières heures de la matinée des points stratégiques de la ville où les marcheurs du FNDC devaient se rassembler. Aucun manifestant n’est pour le moment visible en ville aux premières heures de la matinée.

Ces dernières semaines, les autorités communales de Kindia se sont souvent opposées aux manifestations programmées par le FNDC. Il y a de cela quelques semaines, les responsables de la coordination régionale du FNDC étaient mis aux arrêts. Ils sont aujourd’hui en pison.

La nomination d’un coordinateur par intérim du FNDC Kindia, intervenue dans la foulée de ces arrestations, n’a pour autant pas résolu le problème. Les autorités font recours aux forces de sécurité pour étouffer toute contestation du projet de nouvelle constitution qui pourrait ouvrir la voie à un 3ème mandat pour le président Alpha Condé.

Il este à savoir si les opposants au contesté projet réussiront à sa faire entendre.

A suivre !

De Kindia, Mohamed M’bemba Condé pour Guineematin.com

Tél. : 628 51 88 88

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin