La tension est vive ce mercredi, 28 avril 2021, sur le site minier de Dapilon, à Boké. Les travailleurs de la société WAP ont bloqué la route menant au port minier, empêchant le transport de la bauxite. Ils exigent notamment le renouvellement de leur bureau syndical dont le mandat a expiré, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

 

Une semaine après leur précédente manifestation, les travailleurs de la société minière WAP se sont de nouveau fait entendre ce mercredi. Ils ont pris d’assaut la route minière de Dapilon, bloquant l’accès au site et empêchant toute activité de transport de la bauxite. Les manifestants exigent le renouvellement de leur bureau syndical dont le mandat est arrivé à expiration et l’amélioration de leurs conditions de travail.

Ils tiennent à avoir un nouveau bureau syndical avant le démarrage du transport ferroviaire que beaucoup considèrent comme une menace pour les emplois au sein du consortium. Une chose que refuseraient les responsables de la société minière. Des échauffourées ont éclaté entre les manifestants et les forces de l’ordre déployées sur les lieux et les agents ont procédé à des interpellations.

 

Depuis le début de cette crise, il y a 6 mois, les autorités locales mènent des négociations entre la société minière WAP et ses employés. Mais jusque-là, aucune issue favorable n’est en vue. Pour l’heure, le port minier de Dapilon est fermé, et le transport de la bauxite à l’arrêt.

De Boké, N’diaré Diallo pour Guineematin.com

Tél: 628-98-49-38

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin