école de la santé, KindiaAprès ceux de Conakry hier, les bacheliers orientés à l’Ecole Nationale de la Santé de Kindia ont organisé une marche pacifique au centre-ville, ce matin pour exiger le payement de leurs bourses d’entretien, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses correspondants locaux.

C’est au gouvernorat, situé dans la commune urbaine de Kindia que les grévistes ont entamé leur marche de protestation ce mardi 12 avril 2016 pour dénoncer leur ras-le-bol contre le non payement de leurs pécules depuis le début de l’année.

 Selon leur porte-parole, Mariame Dabo, qui a parlé au correspondant de Guineematin.com, le but de cette manifestation est d’exiger des autorités en charge du système éducatif guinéen le payement, dans un bref délai, de leurs  bourses d’entretien, à l’image de ceux qui ont été orientés dans les universités. « Si on a accepté de venir ici, c’est parce que nous ne pouvions pas revendiquer depuis le début de l’année. Mais, on a accepté parce que l’Etat nous avait promis quelque chose. On nous a promis de nous mettre à égalité des autres. Nous sommes là et on a fait plus de cinq mois sans percevoir nos primes. C’est pourquoi nous sommes sortis pour réclamer nos droits », a dit Mariam Dabo, précisant qu’ils sont bacheliers au même titre que ceux qui sont dans les universités.

Gouvernorat, KindiaAprès le gouvernorat de Kindia, les manifestants se sont successivement rendus à la préfecture, puis à la Commune, ainsi qu’au grand marché de Kindia, en scandant des slogans comme « nous voulons nos pécules ».

 Interroger par le correspondant local de Guineematin.com, le Directeur général de l’Ecole nationale de la Santé de Kindia a expliqué que cette affaire relève plutôt de l’Enseignement supérieur : « les enfants ont plein droit. Nous avons passé par tous les moyens pour les calmer, mais comme ceux de Conakry ont manifesté hier, ils ont décidé aujourd’hui de montrer leur mécontentement. C’est une affaire qui relève  du ministère de l’Enseignement supérieur. Ce n’est pas à notre niveau. Ce qui reste clair, les primes seront payées par l’Etat, tôt au tard », a expliqué Samba Djoumessy, DG de l’ENS de Kindia.

A rappeler qu’aucun incident n’a été enregistré pendant la manifestation des élèves de Kindia.

Ci-dessous, la version audio de notre entretien avec Mariam Dabo :

De Kindia, Sékou Komoya Kaba pour Guineematin.com

TEL : 656 23 81 81

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin