A l’image de leurs collègues de plusieurs autres villes de la Guinée, les étudiants de l’Université de Labé ont manifesté ce jeudi, 17 décembre 2020. Ils protestent contre les frais d’inscription et de réinscription jugés trop chers, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Labé.

 

Les étudiants de l’Université de Labé ont suivi le mot d’ordre du collectif des étudiants pour la réduction des frais d’inscription et de réinscription (CERFIR), qui avait appelé à des manifestations ce jeudi, 17 décembre 2020, dans toutes les institutions d’enseignement supérieur du pays. Ils ont marché du dortoir des étudiants au campus universitaire (environ 2 kilomètres), scandaient des slogans comme : « 15 000 ou rien ; 15 000 c’est bon ; 200 000 c’est trop ».

Après avoir fait le tour de l’université, les manifestants ont été reçus dans la salle des professeurs par le vice-recteur, Dr François Togbana Keïta. Ce dernier a expliqué aux étudiants que la décision de revoir à la hausse les frais d’inscription (250 000) et de réinscription (200 000) n’a pas été prise par les universités, mais par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Il a promis de transmettre le message des protestataires « à qui de droit ».

 

A noter que cette manifestation s’est déroulée sans aucun incident. Les étudiants de l’Université de Labé disent attendre les instructions qui leur seront données par leurs homologues de Conakry par rapport à la suite de ce combat.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin