La situation était tendue en début d’après-midi de ce lundi, 20 juillet 2020, sur la Transversale N°1, reliant la route le Prince à l’autoroute Fidel Castro, à partir du carrefour Concasseur. Plusieurs jeunes sont sortis pour répondre à l’appel du FNDC, qui a invité les Guinéens à manifester dans les rues pour exiger le départ du part du président Alpha Condé. Ils ont pris le contrôle de cette route pendant un moment avant d’être dispersés par les forces de l’ordre, a constaté Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Ni les menaces brandies par le gouvernement ni la pluie qui s’est abattue ce lundi sur Conakry n’ont eu raison de la détermination de ces citoyens. Ils ont investi la route pour réclamer le départ du chef de l’Etat guinéen, accusé de parjure pour avoir changé la constitution du pays dans le but de s’octroyer un troisième mandat. Les manifestants ont érigé des barricades sur la T1 et brûlé des pneus pour empêcher la circulation.

Pendant un long moment, ils ont dicté leur loi sur les lieux en s’en prenant notamment à certains passants. Il a fallu plusieurs interventions pour que les agents de sécurité réussissent à ramener l’ordre sur les lieux. Non loin de là, la même ambiance régnait Niari Wada et à Hamdallaye Pharmacie, sur la route le Prince, où un impressionnant dispositif sécuritaire était visible.

Abdallah BALDE pour Guineematin.com

Tél. : 628089845

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin