Le deuxième (2ème) jour de l’acte cinq (5) de la « résistance active citoyenne et permanente » du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) se poursuit ce jeudi, 20 février 2020, à Conakry. Ce n’est pas l’engouement habituel que l’on constate ce matin aussi bien sur le tronçon Aéroport-Bambéto-Kipé, que sur la route Le Prince, entre Bambéto et Cosa, dans la commune de Ratoma, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

La circulation est moins dense que d’habitude ce jeudi matin sur la route Transversale numéro 1, Aéroport-Bambéto-Kipé. Tout au long de la route, boutiques et magasins sont quasiment tous fermés. Mais à l’Aéroport, les restaurants, salons de coiffure, les boutiques et magasins sont ouverts. Les stations-services sont également fonctionnelles. Des cambistes sont visibles au carrefour et attendent d’avoir des clients pour cette journée moins bruyante que d’ordinaire. Les citoyens vaquent à leurs occupations.

Par contre, tout est fermé sur la route Le Prince, entre Bambéto et Cosa, en passant par Koloma. La plupart des écoles situées sur cet axe sont fermées, de peur d’éventuels troubles. Là également, les citoyens vaquent à leurs occupations, même si la prudence est de mise dans cette partie de Ratoma où ça peut dégénérer à tout moment.

Des pick-up de la police et de la gendarmerie sont postés au carrefour de Bambéto pour parer à toute éventualité.

Fatoumata Diouldé Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com