Après avoir souffert le martyr sous le régime de feu Lansana Conté, la préfecture de Kérouané fait partie aujourd’hui des localités oubliées par la gouvernance du RPG Arc-en-ciel. Elus locaux et citoyens se plaignent aussi bien du manque d’infrastructures que du chômage de la jeunesse.

Dans un entretien accordé à un des correspondants de Guineematin.com dans la région, le maire Ibrahima Kalilou Touré a déploré cette situation avant d’interpeller les ressortissants et le gouvernement pour sortir Kérouané de l’ornière.

Située à 145 kilomètres de Kankan, la ville de Kérouané se sent aujourd’hui oubliée par celui pour lequel elle s’est battue des années durant. Excepté certaines réalisations dans le cadre de l’Agence Nationale de Financement des Collectivités (ANAFIC), la commune urbaine de Kérouané manque presque de tout. Les 145 kilomètres entre Kankan et Kérouané sont un véritable calvaire pour les usagers. La réfection et le bitumage de la voirie urbaine n’ont pas connu une avancée significative. Les caniveaux sont toujours béants.

Interrogé à ce sujet, le maire Ibrahima Kalilou Touré a dressé un tableau sombre de la situation. « Nous avons perdu plus que tout le monde. Le bitumage des voiries urbaines qui ont été faits ailleurs, ici jusqu’à présent même les caniveaux ne sont pas finis, en plus fort raison le bitumage. La société même qui exécute les travaux est partie depuis. Elle n’a aucune machine à Kérouané. Guiter SA a tout envoyé à Kankan. Deuxièmement, la route de Kankan à Kérouané est coupée depuis l’an passé. Jusqu’à présent, c’est la déviation qui est utilisée », a fait savoir l’élu local.

En outre, monsieur Kalilou Touré a dénoncé le manque d’emploi pour les jeunes de Kérouané. « Pour l’emploi des jeunes, tu entends chaque fois qu’ils ont pris des jeune ailleurs. Mais, jamais un jeune d’ici n’a été pris pour la fonction publique », se désole le maire.

Pour finir, notre interlocuteur lance un appel aux ressortissants de Kérouané et au gouvernement d’agir afin de changer l’image de la ville. « Pour nos ressortissants, il faut savoir que nous sommes tous du RPG. Kérouané a perdu… Mais, nous lançons un SOS à tous les ressortissants et au gouvernement pour que la commune change de visage », a lancé monsieur Touré.

De Mandiana, Mamady Konoma Kéita pour Guineematin.com

Tél : 625810326

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin