Il est très difficile de circuler ce mercredi matin, 10 février 2021, dans la ville de Boké. Plusieurs transporteurs ont bloqué les routes pour exprimer leur colère suite au meurtre d’un membre de leur syndicat. Ils accusent le maire de la commune urbaine d’avoir provoqué ce drame, en retirant la gestion de la gare routière de la ville dans les mains du syndicat des transporteurs, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Boké.

La ville de Boké s’est réveillée dans une situation tendue ce mercredi. Très tôt, plusieurs membres du syndicat des transporteurs sont descendus dans la rue pour se faire entendre. A l’aide de troncs d’arbres, de tables et même de leurs véhicules, ils ont érigé des barricades à la rentrée de la ville. Ils protestent ainsi contre la mort d’un des leurs, tué hier dans une bagarre qui l’a opposé à un chauffeur, à la gare routière de Boké. Les manifestants tiennent le maire de la commune urbaine, Mamadouba Tawel Camara, pour responsable de cette situation. Car, disent-ils, s’il n’avait retiré la gestion de cette gare routière dans les mains du syndicat des transporteurs, on n’en serait pas là.

Ousmane Barry

« Un de nos collègues, du nom de Yagouba Somparé, est mort ici hier. Il s’est disputé avec un chauffeur autour du paiement du droit (une taxe que les chauffeurs paient à la gare routière), le chauffeur lui donné un violent coup au niveau de la poitrine, et il a finalement rendu l’âme à l’hôpital. Nous manifestons contre le maire parce que c’est lui qui est à l’origine de cette bagarre. Il a donné la gestion de la gare routière à un individu, ignorant ainsi le syndicat des transporteurs qui est une institution », a dit Ousmane Barry, l’un des manifestants.

Les transporteurs exigent leur rétablissement dans leurs droits. « Nous savons que la gare routière appartient à la commune, mais c’est le billet de stationnement qui appartient à la commune. Nous, nous réclamons la cotisation qui appartient au syndicat, nous réclamons notre droit. Et puis, il y a déjà un entretien qui s’est tenu à Conakry au niveau de notre centrale syndicale. On s’est entendu que le secrétaire général du syndicat des transporteurs de Boké reste le responsable de la gestion de la gare routière et son adjoint va être celui qui a reçu le contrat (avec la mairie). Mais, ce dernier n’a pas accepté de respecter cet accord », déplore Ousmane Barry.

De Boké, Abdourahmane N’Diaré Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin