Après avoir passé deux ans et demi à la tête du ministère de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, Mouctar Diallo a cédé sa place ce mardi, 2 février 2021, à madame Assiatou Baldé, la promue à ce poste. La cérémonie de passation de service entre la nouvelle ministre et son prédécesseur s’est déroulée dans la salle de conférence du conseil économique et social, en présence de plusieurs membres du gouvernement et des proches des ministres sortant et entrant, rapporte Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

C’est dans une ambiance très détendue et pleine d’espoir que cette passion de service s’est tenue. A travers les mots, les gestes et les tendres regards dans l’assistance, on pouvait aisément entrevoir l’estime, l’amour, le respect et la gratitude que les cadres du ministère de la jeunesse éprouvent encore pour leur désormais ancien ministre. Tous ces collaborateurs reconnaissent en Mouctar Diallo un leader qui a su améliorer leur cadre de vie et changer leurs conditions de travail. Et, la section syndicale du département de la jeunesse et de l’emploi des jeunes a, de vive voix, exprimé sa satisfaction et sa reconnaissance à leur désormais ancien ministre.

De son côté, Mouctar Diallo a pris la parole pour égrener un chapelet d’activités qu’il a réussi à réaliser pendant les deux ans et demi qu’il a passés à la tête de ce département. Et, ce discours d’au revoir -présenté sur fond de bilan- a été accueilli par des applaudissements nourris de la salle.

« Il serait prétentieux de dire ici que tous les objectifs fixés sont atteints, tout comme il serait fastidieux d’énumérer tout ce que nous avons pu faire dans les deux ans et demi. Les résultats enregistrés sont présentés suivants quatre grands axes découlant des orientations stratégiques de son Excellence monsieur le président de la République et de la Lettre de mission de monsieur le Premier ministre, chef du gouvernement.

Dans le domaine de l’emploi et de l’autonomisation des jeunes, on note entre autres : la mise en œuvre du programme INTEGRA dont l’objectif est d’assurer l’insertion socioprofessionnelle de 18 000 jeunes et la réintégration des migrants de retour sur l’axe Conakry, Kindia, Mamou, Pita et Labé pour notre composante ; l’élaboration de la stratégie nationale de l’emploi des jeunes ; la formation de près de 8000 jeunes à l’esprit d’entreprise, en gestion de projets et en techniques de recherche de l’emploi », a énuméré le ministre sortant.

Pour sa part, la nouvelle cheffe du département de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, madame Assiatou Baldé, a remercié le président Alpha Condé pour la confiance placée en elle. Elle a aussi émis le souhait de « travailler main dans la main » avec ses nouveaux collaborateurs.

« En me choisissant pour diriger ce département, son Excellence monsieur le président de la République et monsieur le Premier ministre font encore une fois de la promotion de la femme une réalité, au-delà des mots. En effet, il vous souviendra que c’est la deuxième fois depuis l’accession de notre pays à l’indépendance qu’une femme est portée à la tête du département de la jeunesse après feu Hadja Coumba Diakité qui nous a récemment quitté. En Guinée, près de 65% de la population est jeune.

Donc, on ne peut pas raisonnablement envisager la construction de notre pays en ignorant cette importante couche de la population qui, en plus d’être une main-d’œuvre active, est à l’avant-garde des innovations techniques et technologiques. C’est la raison pour laquelle, le projet de société de son Excellence monsieur le président de la République accorde une place de choix aux jeunes. Aux collaborateurs ici présent, je me confie à vous et je souhaite que nous travaillons ensemble main dans la main pour atteindre les objectifs que nous nous fixerons ensemble », a dit Assiatou Baldé.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com
Tél. : (00224) 621 09 08 18

 

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com