Dans le cadre de sa tournée de prise de contact avec les populations à la base, le président de l’UFDG, Elhadj Cellou Dalein Diallo séjourne dans la Guinée profonde depuis le 19 avril dernier. Arrivé à Siguiri ce dimanche, 30 avril 2017, le chef de file de l’opposition guinéenne a rencontré ce lundi les autorités administrative, religieuses et morales de Siguiri rapporte l’envoyé spécial de Guineematin.com

Avant même d’effectuer ces visites, le président de l’UFDG a reçu à son hôtel la visite de la famille biologique de l’honorable Sékou Savané, député uninominal de Siguiri et membre du RPG, et des professeurs de la langue N’Ko, qui ont souhaité prendre contact avec le leader de l’opposition afin de transcrire sa biographie dans cette langue.
Très satisfait de cette visite des proches du populaire député de Siguiri qui disent venir au nom du manding, le patron de l’opposition guinéenne a présenté cette visite comme un signal fort qui prouve que le peuple de Guinée est un et indivisible.

De son hôtel, Cellou Dalein Diallo s’est rendu au quartier Siguiri Koura II dans la famille Kouyaté de Konkobala. Sur place, Cellou Dalein Diallo a rappelé le rôle important que les griots jouent dans nos sociétés, avant de les inviter à se mettre au-dessus des partis politiques, de jouer à l’apaisement et surtout de traiter tous les citoyens au même pied d’égalité. Très ému de la visite, le doyen de Konkobala à vivement remercié le président de l’UFDG, avant de prier Dieu pour qu’il atteigne ses objectifs.

De Siguiri Koura II, le principal opposant au régime Alpha Condé s’est rendu au quartier Centre Daala pour rencontrer les sages de la coordination Haali Poular. Cellou Dalein Diallo s’est d’abord réjoui de la forte mobilisation et de l’accueil chaleureux dont lui et sa délégation ont bénéficié à leur arrivée à Siguiri, rappelant que cela n’a pu être possible que par la vaste campagne de sensibilisation que cette coordination a pu mener pendant très longtemps et qui a permis de montrer aux gens que l’UFDG n’est pas un parti communautaire, mais un parti national qui œuvre pour le bonheur de tous les guinéens.

« Il a avait été dit que si l’UFDG arrive au pouvoir, si Cellou Dalein arrive à être président de la République, qu’il sera un cauchemar pour les Malinkés. Quelque soit la durée que le mensonge aura mis, la vérité triomphera toujours. Nous avons toujours dit que nous sommes là pour tout le peuple de Guinée, sans distinction de lieu de naissance, d’ethnie, de région, de son appartenance politique », a expliqué le leader de l’UFDG, rappelant qu’il fera tout pour que notre pays sorte du système de parti-Etat une fois qu’il sera élu chef d’Etat.

En retour, les sages ont formulé des bénédictions et des prières pour la paix, le développement de notre pays et surtout pour que Cellou Dalein Diallo accède au pouvoir et qu’il ait les moyens de réaliser son ambitieux programme de société.

De la coordination Haali poular, l’ancien Premier ministre de Lansana Conté s’est rendu chez Elhadj Sory Magassouba, premier imam de la commune urbaine de Siguiri et membre de la ligue islamique préfectorale, où il a fait également l’objet d’un accueil chaleureux. Le leader religieux a dit sa joie de recevoir Cellou Dalein Diallo à son domicile, rappelant que rare sont les personnalités politiques qui, au cours de leur séjour à Siguiri, pensent à rendre visite aux leaders religieux qu’ils sont. L’imam a ensuite magnifié les nombreuses réalisations faites dans la région par Cellou Dalein Diallo, avant de l’exhorter à penser aux pauvres une fois qu’il aura le pouvoir.

En retour, le principal opposant au régime Alpha Condé, saluant les propos du premier imam de Siguiri, a rappelé qu’il a souffert depuis 2010, parce que pour des besoins politiques, il a été présenté comme un adversaire de Siguiri et de la Haute Guinée. « Beaucoup ont cru à cette campagne d’intoxication, il y a eu des violences ici en 2010. Heureusement, avec la patience, les gens comprennent que c’est strictement politique, ce n’était pas la réalité. Je sais combien de fois j’ai souffert, j’ai voyagé pour la promotion du projet Kankan-Siguiri-Kouremalé. Je ne me suis pas reposé pendant longtemps pour l’obtention du projet et mobiliser le financement pour que cette route et les trois ponts là soient construits (…). Quand tu fais bien, tu n’as pas besoin d’être payé, mais tu a envie que les gens reconnaissent que tu fais du bien. Moi, j’ai fais le maximum et les gens disaient que je suis l’ennemi de Siguiri, ça m’a fait mal, parce que ce n’était pas vrai et ce n’était pas juste », a fait remarquer Cellou Dalein Diallo, se réjouissant tout même que les gens aient finalement compris que ce n’était qu’une campagne d’intoxication menée contre sa personne par ses adversaires politiques.

L’autre grande étape de cette visite, fut celle effectuée au Nouga Bolomba, chez le Colonel à la retraite Elhadj Fodé Magassouba, doyen des sages de Siguiri. Là-bas aussi, le chef de file de l’opposition a fait l’objet d’un accueil chaleureux de la part des sages. Cellou Dalein Diallo a rendu hommage au doyen pour les efforts qu’il ne cesse de mener pour la préservation de la paix dans cette préfecture. Se confiant au sage comme étant un de ses fils, le chef de file de l’opposition a dit avoir une ambition de présider aux destinées de notre nation. Et, pour cela, il a promis d’être le président de tous les guinéens, de traiter tous les Guinéens au même pied d’égalité.

En retour le porte parole du Soti-Kemo a dit sa joie de recevoir le chef de file de l’opposition, rappelant ne pas être surpris de cette visite : « on nous a tout dit sur toi. Mais, on se rend finalement compte que ce n’était pas la réalité. Tu n’es pas fils du Fouta, mais tu es un fils de Siguiri et de Manding. Les réalisations que tu as faites ici, jamais un leader n’a fait pareil. Tu vas porter le nom de Kourouma, tu as Siguiri, tu as le Manding », a finalement lancé doyen avec insistance…

Du domicile du Soti-kemo, Cellou Dalein Diallo et l’importante délégation qui l’accompagnait se sont rendus à Siguiri Dankakoro, village d’où est créé Siguiri et qui est aujourd’hui situé à 5 kilomètres de cette préfecture. Très émus, les sages du village ont dit que se sont leurs parents qui ont prié pour Sékou Touré pour qu’il accède au pouvoir. Depuis, aucun leader politique n’est allé là-bas… « Alors, notre prière ne tombera pas. Saches que c’est cette prière et ces bénédictions qui te manquaient pour avoir le pouvoir. Nous avons prié pour toi, saches que tu auras le pouvoir en Guinée », a affirmé les sages.

Poursuivant ses visites de courtoisies, de Siguiri Dankakoro, le chef de file de l’opposition guinéenne s’est rendu à la résidence du préfet, Ibrahima Kalil Keïta, où il a également été très bien reçu. Les deux hommes ont pendant un très bon moment échangé des boutades et expliqués des épisodes qui révèlent leur longue et visiblement solide amitié, notamment pendant temps du deuxième régime. Cette rencontre entre le principal opposant au régime Alpha Condé et le préfet de Siguiri a pris fin par un huit clos entre les deux personnalités.

Enfin, la dernière ligne droite de cette visite a été celle effectuée à la gare routière de Siguiri. Cellou Dalein Diallo a bénéficié des ovations du grand public. Très ému, le syndicat des transporteurs a promis d’accompagner Cellou Dalein Diallo pour la magistrature suprême. « Il nous a été dit que tu es l’ennemi de Siguiri, l’ennemi de la Haute Guinée et que quand tu seras au pouvoir, tu vas nous chasser. Mais, par cet acte que tu as posé, jamais un leader politique n’a fait pareil. On s’est battu pour les gens et après ils nous ont abandonnés. Désormais, nous sommes et resteront avec toi », a promis le porte parole du syndicat des transporteurs.

À rappeler que Cellou Dalein Diallo a eu du mal à sortir de la gare, chacun voulant lui serrer la main, suscitant même une bousculade qui a fait tomber monsieur Cheick Oumar Magassouba, le secrétaire fédéral de l’UFDG à Siguiri…

À suivre !

De Siguiri, Ibrahima Sory Diallo, envoyé spécial de Guineematin.com

Tel. (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin