En raison de la crise sanitaire liée à la pandémie du coronavirus, la fête de Pâques, prévue ce dimanche 12 avril 2020, ne sera pas célébrée dans les églises en Guinée. Face à cette situation, les responsables de l’Eglise catholique de N’Zérékoré ont trouvé un moyen d’être en communion avec les fidèles pendant ce jour important. Il s’agit de célébrer cette fête en direct à la radio, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

La fête de Pâques intervient cette année dans un contexte particulier. Un moment pendant lequel le monde entier est ébranlé par la maladie du coronavirus. En Guinée, pays qui a enregistré officiellement 250 cas positifs de Covid-19, tous les lieux de culte sont fermés depuis plus de deux semaines. Mais, malgré cette situation, cette fête ne passera pas sous silence à N’Zérékoré. En effet, les autorités de l’Eglise catholique ont décidé de diffuser en direct sur la radio privée Espace Forêt, l’homélie qui va marquer cette fête. C’est l’Abbé Jean Marie Guémou, vicaire général de la cathédrale de N’Zérékoré, qui a annoncé la nouvelle.

Abbé Jean Marie Guémou, vicaire général de la cathédrale de N’Zérékoré

« En raison du contexte dans lequel nous vivons actuellement, avec la crise sanitaire, nous demandons à tous les chrétiens de rester chez eux. Demain à partir de 9 heures, nous allons célébrer la messe en direct sur la radio Espace Foret. Les fidèles pourront donc, à partir de leurs maisons, ouvrir leurs postes radios et suivre l’homélie. Et ceux qui n’ont pas de radio peuvent suivre sur la chaîne KTO, la célébration de la fête en direct. Il faut qu’on accepte de le faire comme ça parce que la gloire de Dieu, c’est l’Homme vivant, ce n’est pas l’Homme mort. C’est pour pouvoir couper la chaîne de contamination de la maladie qui sévit dans notre pays que nous sommes obligés de fermer les églises », a-t-il rappelé.

Pour ce leader religieux, la situation que vit le monde entier aujourd’hui, doit amener chacun à réfléchir et se poser des questions. « Cette situation qui est arrivée doit nous permettre aussi de nous poser des questions sur notre vie. Peut-être que Dieu nous demande de rester à la maison et de réfléchir davantage. Parfois, quand nous allons à l’église, quand on est en groupe, la prière interne n’est pas toujours comme ça, alors que cela compte beaucoup. Et même à la maison, avec sa petite famille, on peut se regrouper pour prier ensemble. Disons que ça doit interpeller tout le monde. Ça doit amener chacun d’entre nous à se poser des questions sur ce que Dieu veut nous dire à travers ces évènements et quelles sont les leçons à tirer de cette situation », conseille le N°2 de l’Eglise catholique de N’Zérékoré.

De N’Zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tel : +224620166816/666890877

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin