Goïkoya Lambert Zogbélémou, patriarche de N’zérékoré

Visiblement, les autorités de N’Zérékoré ne veulent pas du tout sentir le nouveau patriarche de la ville. Elles en ont montré la preuve aujourd’hui en boudant une cérémonie religieuse, à cause de la présence de Goïkoya Lambert Zogbélémou sur les lieux, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

C’est ce samedi, 8 mai 2021, que se fait le lancement officiel de la reconstruction de l’église protestante de N’Zérékoré, incendiée lors des violences post-électorales de mars 2020. Les organisateurs de la cérémonie ont invité plusieurs personnalités, dont le gouverneur, le préfet, le maire et le nouveau patriarche de N’Zérékoré.

Goïkoya Lambert Zogbélémou, patriarche de N’zérékoré

Mais, la présence de Goïkoya Lambert Zogbélémou, non reconnu par les autorités locales comme étant le patriarche de N’Zérékoré, n’a pas été du goût du gouverneur de la région. Mohamed Gharé, qui était installé à la loge officielle avec sa délégation, a décidé de bouder la cérémonie. Il s’est brusquement levé et a quitté les lieux avec le préfet Sâa Yola Tolno et le maire Moriba Albert Délamou.

A noter que malgré le retrait des autorités, la cérémonie se poursuit en présence du patriarche Goïkoya Lambert Zogbélémou.

De N’Zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin