Morgue de l’hôpital Ignace Deen de Conakry

Trois semaines après sa mort en prison, Mamadou Oury Barry a rejoint sa dernière demeure. Le jeune chauffeur de 21 ans a été inhumé ce vendredi, 5 février 2021, au cimetière de Bambéto (Conakry). Un moment de grande tristesse pour sa mère, Kadiatou Tounkara, qui a fait ses adieux à son fils unique, a constaté Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

C’est avec un double sentiment que madame Kadiatou Tounkara s’est rendue ce vendredi matin à la morgue de l’hôpital Ignace Deen de Conakry pour la levée du corps de Mamadou Oury Barry. Triste d’avoir perdu son fils unique, qui était « injustement » détenu depuis 6 mois à la maison centrale de Conakry, elle est contente d’avoir pu enfin récupérer son corps pour l’inhumer. Car, depuis le 16 janvier dernier, jour auquel le jeune homme est décédé en prison, les autorités refusaient jusque-là de rendre son corps à sa famille. C’est pourquoi, cette dame n’a pas manqué de remercier tous ceux qui ont aidé sa famille à récupérer le corps de Mamadou Oury Barry.

Kadiatou Tounkara, mère de Mamadou Oury Barry

« Aujourd’hui, je suis contente de venir récupérer le corps de mon fils pour l’inhumer. Je remercie tous ceux qui nous ont accompagnés pour la récupération de son corps. J’ai déjà pardonné à mon enfant ; mais, ceux qui ont été à la base de son arrestation et qui l’ont maltraité pendant 6 mois en prison jusqu’à sa mort, sans oublier que c’est l’unique fils que j’avais, je ne les pardonnerai jamais. On se retrouvera devant Dieu. En attendant, je demande aux autorités de libérer les autres détenus pour ne pas qu’ils périssent comme mon fils », a lancé madame Kadiatou Tounkara, larmes aux yeux.

Affligée par le décès de Mamadou Oury Barry, sa famille avait souhaité avoir toute la lumière sur les circonstances de sa mort. Malheureusement, ce souhait ne s’est pas réalisé. Car, le jeune homme a été inhumé sans même que son corps ne soit soumis à une autopsie. Une situation que regrette son père adoptif, Mamadou Sanou Diallo.

Mamadou Sanou Diallo, père adoptif de Mamadou Oury Barry

« Ça nous fait très mal de voir notre enfant arrêté et emprisonné jusqu’à sa mort sans jugement. Mais, nous nous remettons à la volonté de Dieu. Mamadou Oury Barry n’avait que 21 ans et c’est un chauffeur de profession. Il n’a jamais causé de problèmes à quelqu’un. Nous avions demandé une autopsie, mais ça n’a pas été fait. Et, comme le temps ne nous permet plus, nous allons enterrer notre fils. Après son enterrement, nous allons nous retrouver en famille pour savoir comment mener les démarches pour que justice soit rendue », a indiqué ce père de famille.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com