Comme annoncé précédemment, les députés sont réunis en séance plénière ce mercredi, 11 novembre 2020, pour examiner et approuver un certain nombre de textes, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses journalistes.

Après le vote unanime du texte de loi portant Code de conduite de l’agent de l’Etat, les députés ont examiné et autorisé l’autorisation de ratification de l’accord de prêt de 9 millions de dollars auprès de la Banque arabe pour le développement économique en Afrique, BADEA, pour boucler le financement du projet de développement de la chaîne de valeur du riz. Un premier financement de 12 millions 500 mille dollars a été déjà obtenu de la BADEA, précise le rapporteur de la Commission l’Honorable Aboubacar Adama Sylla, introduit par le président de la commission des affaires économiques, financières, du plan et de la coopération, Honorable Tokpa Doré.

A terme, le projet vise à accroître la production de riz en vue de réduire les importations de cette denrée en Guinée.

Avec un taux de remboursement de 1 %, cette dette est remboursable sur une durée de 20 ans.

Sont citées comme zones d’intervention du projet, les villes de Dinguiraye, Kouroussa, Siguiri, Dubréka, Boké, Boffa et Coyah (Wonkifon).

Au total, 2 650 hectares de plaines agricoles sont prévues pour l’aménagement et seront équipées d’un système de contrôle d’eau pour le riz et les légumes. Un aménagement de 84 hectares de basses terres, équipées de techniques de récupération de l’eau pour le riz. La construction de 16 installations de stockage, de centres de collecte de semences, d’engrais, de riz et de légumes. La construction de 25 marchés communautaires, 4 usines de transformation du riz et poste de conditionnement de légumes, 40 aires de séchage et de 180 km de pistes rurales.

Très ambitieux, le projet entend avoir 45% de femmes et de jeunes parmi ses bénéficiaires qui seront outillés en nouvelles technologies et des systèmes d’irrigation modernisés, de semences améliorées, de ressources financières et des opportunités d’emploi décents et équitables.

Le projet est composé de 4 composantes à savoir :

L’amélioration de la production et de la productivité, le renforcement des liens avec les marchés avec la construction de magasins de stockage, d’unités régionales de décorticage de riz, l’utilisation des déchets de riz comme combustible ; la promotion de politique habilitantes et l’environnement institutionnel et la gestion et la coordination des projets concernant la fourniture de mobiliser de bureau et de moyens de transport en vue d’appuyer les unités d’exécution du projet et les services de consultation.

Après un débat enrichissant, c’est sans surprise que les honorables députés de trois familles politiques ont autorisé la ratification de cet accord de prêt.

Abdallah Baldé pour Guineematin.com

Tél. : 628 08 98 45

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin