Image d’archive

La manifestation appelée par le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) connait des tensions dans certaines parties de la Guinée ce jeudi, 27 février 2020. Tout comme à Labé, des échauffourées sont enregistrés dans la ville voisine de Pita. Selon des informations confiées à un reporter de Guineematin.com, la tension est vive entre jeunes manifestants et les forces de l’ordre appuyés par des bérets rouges de l’armée. Des pneus sont brûlés à divers endroits par des jeunes qui érigent des barricades que tentent d’enlever les agents.

Joint au téléphone dans la matinée de ce jeudi, Souleymane Bah, citoyen du quartier Guémé, dans la commune urbaine de Pita, a confirmé que la situation est tendue. « Depuis quelques heures, il y a des échauffourées entre des jeunes manifestants et les forces de l’ordre, appuyées par les bérets rouges, qui circulent dans des pickups. Actuellement, c’est une course poursuite qui est en cours dans la ville. Les manifestants érigent des barricades et brûlent des pneus partout à travers la ville, avant que les bérets rouges tentent de les enlever. Ces militaires n’hésitent pas à utiliser des bâtons pour frapper toute personne appréhendée. Actuellement, les boutiques et les magasins sont fermés et la ville est complètement paralysée », a-t-il laissé entendre.

Selon Souleymane Bah, les militaires n’hésitent plus à pénétrer dans les quartiers à la recherche des manifestants. « Ils ont abandonné leurs véhicules pour rentrer dans les quartiers à la poursuite des jeunes manifestants, notamment ici au quartier Guémé », a fait savoir notre interlocuteur.

Toutes nos tentatives pour joindre le préfet de Pita, Kalidou Keïta, sont restées vaines.

A suivre !

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com