La délégation de l’Union Européenne en Guinée a procédé ce mercredi 31 mai 2017, à l’inauguration du commissariat central de Police et du siège de la police routière de Matoto. La cérémonie s’est déroulée en présence du ministre de la Sécurité, Abdoul Kabélè Camara ainsi que tous les agents et personnel du commissariat de Matoto, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Dans son discours de circonstance, le ministre de la sécurité, a dit que c’est dans le cadre de la mise en place progressive du projet Police de proximité que l’institution européenne a actionné l’instrument contribuant à la stabilité et à la paix pour venir en appuis au renforcement de la police de proximité. « La rénovation de ces commissariats, qui sont rendus neufs avec de nouveaux dimensionnements, de nouvelles structures, permet à nos effectifs de travailler dans un environnement favorable à l’épanouissement », a-t-il annoncé.

Le ministre a laissé entendre que les policiers et les citoyens étaient tous confrontés à des difficultés majeures à cause de l’inadaptation des locaux. « Les policiers le sont, pendant l’accomplissement de leur mission de sécurisation des personnes et des biens. Et quand aux populations, elles sont confrontées au manque de confort et de d’aisance à l’occasion des différentes sollicitations. Les commissariats ne sont pas de simples bâtiments publics, ce sont des édifices qui subissent des pressions énormes, notamment à cause d’un fonctionnement permanent nuit et jour, durant les 365 jours an… », a-t-il précisé.

Par ailleurs, maitre Kabélé a fait observer que l’Union Européenne n’est pas à sa première expérience de réalisation d’infrastructures en faveur de la police nationale Guinéenne. En guise d’exemples, le ministre a cité les commissariats centraux de Ratoma, de Matam, de Nzérékoré et de plusieurs autres commissariats urbains et de postes de polices.

Cette politique de construction et de rénovation des commissariats, ajoute le ministre « est non seulement au bénéfice de la police nationale, mais également elle est en faveur des populations qui vont trouver un cadre idéal de concertation et de convivialité », a-t-il souligné.

Le chef de la délégation de l’Union Européenne en Guinée, Gerardus Gielen, a rappelé le coût et les équipements prévus pour abriter les nouveaux locaux. « Les travaux ont duré six mois, pour un coût total de 2,14 milliards de francs guinéens. Des matériels de protection individuels et collectifs, moyens de transport et de radiocommunication, équipements de commissariats en panneaux solaires et équipements bureautiques et informatiques sont également prévus. Et, certains sont déjà livrés pour un montant de 3,12 milliards de francs guinéens soit 320 000 euros », a-t-il mentionné.

S’adressant aux agents de la police, l’ambassadeur leur a fait comprendre que l’utilisation et l’entretien de ces locaux réhabilités leur incombent. « Ces locaux réhabilités vous sont remis aujourd’hui officiellement, et il vous incombe de les faire vivre, de les utiliser et de les entretenir », a-t-il lancé.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 654 416 922/664 413 227

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin