C’est une véritable arnaque que les autorités éducatives de Boké ont détecté dans les préparatifs des examens nationaux à venir. Dans de nombreuses écoles de la commune urbaine et de certaines sous-préfectures, les photos d’examen des candidats ont été largement surfacturées. Au lieu de 10 000 francs (le prix officiel), certains candidats ont payé 40 000 francs guinéens pour la photo et le traitement de la carte d’identité, a appris Guineematin.com à travers son correspondant dans la préfecture.

Après avoir constaté cette surfacturation, la direction préfectorale de l’éducation a convoqué une réunion ce jeudi, 29 avril 2021, autour de cette situation. Tenue à l’école primaire du centre, la rencontre a été présidée par Ibrahima Fofana, le directeur de la cellule pédagogie de la DPE de Boké. « Nous avons été alertés par monsieur l’inspecteur régional de l’éducation de Boké. Il a appelé monsieur le DPE, l’informant que certains de ses amis se sont plaints à son niveau de surfacturation dans la prise des photos pour les examens scolaires.

A ce moment précis, j’étais à Kamsar avec une équipe et on était en mission. Immédiatement, on est rentrés dans les écoles de Kamsar et on a directement rencontré les candidats. Dans les 6 écoles où nous sommes passés, les candidats nous ont dit qu’on leur a demandé 40.000 GNF au lieu de 10.000 GNF comme demandé par le département. Et après vérification, nous avons constaté la même chose dans les écoles de la commune urbaine de Boké », a annoncé le responsable de la cellule pédagogie de la DPE de Boké.

Tout en dénonçant l’attitude des responsables des établissements scolaires concernés, les autorités éducatives exigent la restitution des montants extorqués aux parents d’élèves. « La direction préfectorale de l’éducation de Boké ordonne de restituer le surplus aux parents d’élèves et sans délai. Pour cela il faudrait que vous fassiez des listes de ceux qui ont reçu cet argent avec la signature et le numéro de téléphone du parent. Nous avons chargé la DSEE de veiller à cela et nous rendre compte. Il a déjà la liste de toutes les écoles publiques et privées concernées », a indiqué Ibrahima Fofana.

De Boké, N’Diaré Diallo pour Guineematin.com 

Tel: 628-98-49-38

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin